Christian Kunda, un écrivain « socialement engagé »

Dans Actualités, Congo profond

L’écrivain Christian Kunda a donné, vendredi 28 avril, un spectacle à près de 300 personnes à Lubumbashi. « Le conte au cœur de l’art », nom de ce spectacle, il a permis l’échange entre l’écrivain et son public autour de ses œuvres. Parmi elles « A propos de la bière et de la prière », son best-seller.

Émotions, cris de joie et applaudissements …! Tout au long du spectacle, la salle remplie d’un public majoritairement jeune est restée animée. Professeurs d’université, chercheurs, journalistes, étudiants et quelques pasteurs ont répondu présents. Christian Kunda lit « A propos de la bière et de la prière » publiée en 2016 chez Edilivre à Paris.

Le spectacle démarre par une présentation de l’auteur et du livre, des commentaires des littéraires. Puis apparaît l’auteur, dans une atmosphère enveloppée de douce musique. Un moment de communion de l’auteur, Christian Kunda avec son public.

Christian Kunda
L’écrivain et professeur Christian Kunda s’incline devant le public venu l’écouter, samedi 28 avril à Lubumbashi. Photo Vince Kaleta.

Christian Kunda et « À propos de la bière et de la prière »

« A propos de la bière et de la prière » touche des sujets des sensibilités de la société congolaise. Pour l’assistant Guy Keba, l’auteur est alors un « écrivain socialement engagé. » Il dénonce l’exagération dans la consommation de la bière : « boire avant de prier, boire avant de pécher, boire comme si la bière était une consolation à tout… », écrit-il.

Lire aussi : Christian Kunda : « L’art scénique ne mourra pas ! »

Christian Kunda s’en prend aussi à la prière « devenue vraiment l’opium du peuple ». Une prière qui empêche de travailler et bloque ne peut servir au développement de la RDC, alerte-t-il. « C’est quel pays du monde où la prière, uniquement la prière, a rendu son économie prospère? La prière peut-elle rendre les hommes forts et fiers d’appartenir à une nation…? »

Un livre qui touche les sensibilités

 « À propos de la bière et de la prière » a suscité la controverse à Lubumbashi, depuis sa sortie. L’auteur a choisi de choquer pour inviter à revoir l’attitude des congolais, « à tous les niveaux », indique l’auteur, face à ces problèmes de société. La satire, « une arme pour résister », a commenté l’universitaire docteur Déogrracias Yolola, arrive alors comme pousser à un véritable débat social.

Depuis la parution de ce livre, professeur Christian Kunda donne plusieurs conférences à Lubumbashi et à Likasi, ville située à plus de 140km au nord-ouest. Il parle aux élèves, aux jeunes, aux églises et à leurs pasteurs qui l’invitent pour une sensibilisation.

Arsène Bikina et Didier Makal

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

Vous pouvez aussi lire!

Katanga, coutumes

Coutumes et politique, le difficile choix des chefs en RDC

La tradition aux villageois et au village. Mais aux chefs traditionnels, accordez la politique et une belle vie en

Lire plus...
Jean-Claude Kazembe, Haut-Katanga

Haut-Katanga : Jean-Claude Kazembe tombe à la cour suprême

La Cour suprême de justice de RDC s’est déclarée incompétente pour statuer sur le contentieux électoral dans le Haut-Katanga.

Lire plus...
Katanga, Ikombi Moponda

Mgr Ikombi : Le Katanga est « tout un esprit »

Deux ans se sont écoulés depuis (2015) le découpage territorial qui a éclaté le Katanga en quatre provinces. Mais

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders