Cinétoiles, vitrine du cinéma congolais à Lubumbashi

Dans Actualités, Congo profond
Cinétoiles Lubumbashi

La Septième édition du Festival de Cinéma des étoiles (Cinétoiles) a ouvert ses portes mercredi 17 mai à Lubumbashi. La cérémonie officielle d’ouverture a été eu lieu au complexe omnisport Kiwele, au centre-ville.

Des acteurs, réalisateurs, étudiants et le public anonyme de Lubumbashi ont largement répondu présents à ce grand rendez-vous de cinéma.

Le Cinétoiles s’est implanté depuis 2011 dans le Katanga, avant son démembrement en quatre nouvelles provinces. Il se veut, depuis, une vitrine du cinéma local et progressivement, congolais.

Monument de la paix, Lubumbashi
Monument de la paix au centre-ville de Lubumbashi. Photo Didier Makal

Le Cinétoiles s’internationalise à partir de Lubumbashi

La 7e édition du Cinétoiles porte la remarquable absence des traditionnelles réalisations des étudiants. Né dans le cadre de la pratique du cours d’Initiation au cinéma donné par le professeur Jacky Mpungu, à l’Université de Lubumbashi, le Cinétoiles s’est progressivement ouvert au public divers.

Au total, 38 films ont été retenus pour l’édition en cours. La majorité des films sont venus de Kolwezi, de Kinshasa et de Goma. Le festival reçoit également des films des États-Unis d’Amérique. Cela lui donne désormais une dimension nationale et en même temps, internationale. Une ouverture qui réjouit les organisateurs.

« Nous avons voulu élargir le champ, ouvrir ce Festival à d’autres horizons du monde. Voilà pourquoi il y a deux films de Patrick Kuba des États-Unis, mais tout en faisant la promotion de nos films locaux », a dit Thierry Onda Yamba, Vice-président de Cinétoiles.

Le festival reçoit aussi des films en Swahili, langue véhiculaire de l’Est de la République démocratique du Congo. Parmi les grands noms des arts scéniques congolais, Kadiombo se présente avec « La face cachée de Mobutu. » D’autres comiques congolais ont aussi déposé leurs films au Cinétoiles.

Les projections de tous les films sont donc prévues jusqu’au 28 mai en plusieurs endroit de Lubumbashi. C’est notamment au centre culturel Waza, à l’Institut français Halle de l’étoile. La remise des prix aux lauréats devrait intervenir le 28 mai au complexe Kiwele.

Arsène Bikina

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

Vous pouvez aussi lire!

Katanga, Ikombi Moponda

Mgr Ikombi : Le Katanga est « tout un esprit »

Deux ans se sont écoulés depuis (2015) le découpage territorial qui a éclaté le Katanga en quatre provinces. Mais

Lire plus...
Moïse Katumbi Chapwe

La paix en RDC, c’est sans Joseph Kabila, selon Moïse Katumbi

Le 19 septembre 2016, plusieurs Congolais étaient tués lors des manifestations en faveur des élections en RDC. Ils demandaient

Lire plus...
Denis Mukwege

Denis Mukwege, l’homme qui va réparer la RDC ?

Denis Mukwege pour une transition sans Joseph Kabila en République démocratique du Congo. L’idée apparaît davantage dans les débats

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders