Lubumbashi : la police empêche une conférence de Christian Mwando

Dans Actualités, Politique
Unadef, Mwando, Lubumbashi

La police a empêché, mardi 23 mai, une conférence Christian Mwando à Lubumbashi. Le député national de l’opposition, membre du G7 et du Rassemblement, s’apprêtait à parler de la Résolution de l’ONU sur le dialogue et les élections en RDC.

Christian Mwando devait tenir une conférence sur la résolution 2348 du Conseil de sécurité de l’ONU au centre Arrupe. C’est un lieu de conférence appartenant aux religieux catholiques Jésuites, à l’Ouest du centre-ville de Lubumbashi.

Lire aussi: La police perturbe une manifestation de l’ Unadef à Lubumbashi.

Avant son entrée en salle,  « l’assistance était déjà en place », explique un journaliste présent au Centre Arrupe. Le député Christian Mwando a vu la police, avec en tête un colonel « qui était déjà sur le lieu depuis longtemps », indique le député.  C’est lui qui lui a dit « qu’il ne lui était pas autorisé de tenir la conférence. »

Le député a répliqué que « ce n’était ni un meeting »,  ni une activité en plein air, explique le journaliste. La conférence a donc été annulée. « Les participants ont été sommés de partir du lieu et le député retenu un temps. »

Des menaces sur les prêtres du centre Arrupe à Lubumbashi

Christian Mwando a affirmé en outre que depuis lundi, il a reçu « un message des prêtres de Arrupe lui disant qu’ils avaient été menacés d’arrestation s’ils autorisaient la conférence chez eux ». Mais notre reporter n’a pas pu avoir un contact avec les prêtres du centre pour confirmer ces propos.

Christian Mwando dénonce « la séquestration de l’espace public et des libertés fondamentales » dont la liberté d’expression. Il a annoncé, par ailleurs, une motion de censure contre Minaku qu’il dit ne pas protéger les droits des opposants. Il lui aurait « mainte fois », sans suite, demandé une protection.

Ancien ministre des finances du Katanga sous Moïse Katumbi, le député Christian Mwando est passé à l’opposition. Il a été élu en 2017, président de l’Unadef. C’était après le décès de son père Charles Mwando, un des fondateurs du G7, les 7 partis d’anciens alliés du président Kabila exclus de la majorité au pouvoir. Ils demandaient le respect de la Constitution et l’alternance au pouvoir.

CD

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

Vous pouvez aussi lire!

Katanga, coutumes

Coutumes et politique, le difficile choix des chefs en RDC

La tradition aux villageois et au village. Mais aux chefs traditionnels, accordez la politique et une belle vie en

Lire plus...
Jean-Claude Kazembe, Haut-Katanga

Haut-Katanga : Jean-Claude Kazembe tombe à la cour suprême

La Cour suprême de justice de RDC s’est déclarée incompétente pour statuer sur le contentieux électoral dans le Haut-Katanga.

Lire plus...
Katanga, Ikombi Moponda

Mgr Ikombi : Le Katanga est « tout un esprit »

Deux ans se sont écoulés depuis (2015) le découpage territorial qui a éclaté le Katanga en quatre provinces. Mais

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders