« Plus d’excellence » dans l’Enseignement supérieur salésien

Dans Actualités, Congo profond
ESIS

Trois institutions d’enseignement supérieur salésiennes ont clôturé l’année pastorale, jeudi le 14 juin à Lubumbashi. L’École de la gouvernance économique et politique (Ecopo), ESIS (École supérieure d’informatique Salama) et l’Institut des arts et métiers Marie Auxiliatrice (Isamm) ont célébré ensemble une messe de clôture.

Les étudiants, les responsables des institutions et leurs aumôniers se sont réunis autour des supérieurs de la congrégation des salésiens.

ESIS coordonnatrice des institutions supérieures salésiennes

Au cours de cette célébration, l’École supérieure d’informatique Salama (ESIS) a été investie de nouvelles responsabilités. Elle assure la coordination tournante des institutions supérieures salésiennes. Une charge qu’assume son directeur général, professeur Jacky Mpungu, jusqu’au 18 juin 2018.

Dans son intervention, le professeur Mpungu a remercié le supérieur des salésiens de Don Bosco, père Jean-Claude Kayumba. Il a témoigné du sentiment d’équilibre que les institutions supérieures ressentent à ses côtés. Pour « la discrétion », la confiance et les « gestes de compréhension. » « Vous partez sans vraiment partir. Merci de nous laisser entre de bonnes mains », a-t-il ajouté, faisant allusion au Père Kabuge, le nouveau supérieur des religieux.

Aller de l’avant et rester dans « l’excellence »

L’ancien supérieur des Salésiens, Père Jean-Claude Kayumba, maintient la conviction que « celui qui passe chez Don Bosco cultive l’excellence en tout. » Il a ainsi appelé à un esprit de famille, de solidarité et de fraternité. Et d’ajouter : « Nous devons évoluer, travailler dans la discipline et l’unité pour mieux aller ensemble et réussir ensemble ».

Le directeur générale de l’Ecopo, Professeur Emmanuel Banywesize, a lui aussi donné un bon témoignage de Jean-Claude Kayumba. « Nous lui accordons beaucoup d’importance, d’où cette célébration eucharistique. L’idée était de nous maintenir dans l’esprit de Don Bosco qui veut qu’on forme des hommes et femmes à la fois bons citoyens et bons chrétiens. Et c’est à cela que nous œuvrons ensemble. »

Au cours de cette célébration, l’aumônière générale, Sr Albertine (FMA), a soutenu que le prêtre « a vraiment été là » pour les écoles supérieures durant son mandat.

Désormais, ces institutions salésiennes d’enseignement supérieur vont collaborer avec le nouveau responsable de la congrégation, Père Kabuge.

Fidèle Bwirhonde

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

Vous pouvez aussi lire!

Katanga, coutumes

Coutumes et politique, le difficile choix des chefs en RDC

La tradition aux villageois et au village. Mais aux chefs traditionnels, accordez la politique et une belle vie en

Lire plus...
Jean-Claude Kazembe, Haut-Katanga

Haut-Katanga : Jean-Claude Kazembe tombe à la cour suprême

La Cour suprême de justice de RDC s’est déclarée incompétente pour statuer sur le contentieux électoral dans le Haut-Katanga.

Lire plus...
Katanga, Ikombi Moponda

Mgr Ikombi : Le Katanga est « tout un esprit »

Deux ans se sont écoulés depuis (2015) le découpage territorial qui a éclaté le Katanga en quatre provinces. Mais

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders