Fescilu, le festival du Lualaba naît en août 2017

Dans Actualités, Congo profond
Cinéma, Lualaba

Du 12 au 19 août 2017, à Kolwezi, plus de 25 films déjà enregistrés seront en compétition. Ils consacreront le lancement de la première édition du festival de cinémas du Lualaba, Fescilu. Une première dans cette province qui forme avec le Tanganyika, les Haut-Katanga et Haut-Lomami, les quatre provinces nées de la subdivision administrative de 2015.

Les acteurs, réalisateurs, producteurs et autres personnes impliquées dans la chaîne des productions cinématographiques sont bien déterminés à faire avancer le cinéma dans le Lualaba, dans l’ancien Katanga, au sud de la RDC. Fescilu démarre seulement deux mois après la 7e édition du Cinétoiles, le cinéma de référence de la région, l’ex-Katanga.

Lumières sur Kolwezi, et le Lualaba

Une des figures de proues du festival du Lualaba, basé à Kolwezi qui en est la capitale, c’est PLEADE-FILMS, une compagnie cinématographique créée en 2009. Elle est considérée comme précurseur du cinéma local. Avec quatre œuvres à son actif, et initiatrice du projet, elle se fixe pour mission, la promotion des productions locales. « Faire découvrir et encourager les jeunes talents et leurs œuvres », explique le réalisateur Doudou Maloba, coordonnateur de Pleade-Films.

Il explique, en plus, que le festival veille aussi à la diffusion des films, y compris dans les médias.

Vous pouvez lire aussi: Cinétoiles, vitrine du cinéma congolais à Lubumbashi.

Fescilu, un copier-coller du festival Cinétoiles?

La compagnie Pleade-films s’est fait une idée précise de ses participations au Cinétoiles. Elle en a ramené à Kolwezi, deux trophées (3e et 2e meilleurs films) aux 5e et 6e éditions. De là est née l’idée d’un festival local, Fecilu qui démarre en août.

La concurrence entre les provinces peut désormais naître par cinéastes émergeants interposés. « Peut-être oui », répond Doudou Maloba. « Mais c’est beaucoup plus la complémentarité, et l’émulation dans le travail. L’union fait la force et cette manière de faire les choses va plus nous mettre au travail. »

Avec un diplôme d’excellence décerné par des agences de sondages de Kolwezi, pour ses productions cinématographiques à Kolwezi, Pleade-films est montré très engagé dans le Fescilu, au Lualaba. De la bataille de leadership qui s’annonce, jaillira probablement des productions importantes pour l’émergence du cinéma, au sud-est de la République démocratique du Congo, un de principaux centres de rayonnement culturel du pays.

Arsène Bikina

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

Vous pouvez aussi lire!

Katanga, coutumes

Coutumes et politique, le difficile choix des chefs en RDC

La tradition aux villageois et au village. Mais aux chefs traditionnels, accordez la politique et une belle vie en

Lire plus...
Jean-Claude Kazembe, Haut-Katanga

Haut-Katanga : Jean-Claude Kazembe tombe à la cour suprême

La Cour suprême de justice de RDC s’est déclarée incompétente pour statuer sur le contentieux électoral dans le Haut-Katanga.

Lire plus...
Katanga, Ikombi Moponda

Mgr Ikombi : Le Katanga est « tout un esprit »

Deux ans se sont écoulés depuis (2015) le découpage territorial qui a éclaté le Katanga en quatre provinces. Mais

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders