Les doutes sur la lettre du PPRD qui lâche Jean-Claude Kazembe

Dans Actualités, Politique
Jean-Claude Kazembe

Le PPRD a retiré sa confiance en Jean-Claude Kazembe comme gouverneur du Haut-Katanga. C’est ce qu’indique un document qui circule sur les réseaux sociaux depuis lundi soir, le 3 juillet. A Lubumbashi, des membres du parti présidentiel soutient de son authenticité, et s’étonnent de son caractère « grave » s’il s’avérait vrai.

« J’ai le regret de vous annoncer que le PPDR vous retire sa confiance. Je vous demande d’en tirer toutes les conséquences politiques », annonce le document adressé à Jean-Claude Kazembe. Le porte la signature du professeur Henri Mova, secrétaire général du PPRD.

Les raisons d’un doute à Lubumbashi

Mais à Lubumbashi, certains en doutent. Parmi eux, Paul Shamwange, l’adjoint du secrétaire fédéral du PPRD dans le Haut-Katanga. « C’est une rumeur », a-t-il déclaré au cours d’un appel téléphonique. « Je ne peux pas répondre à une rumeur. Vous savez qu’une lettre, les gens en fabriquent et les envoient sur les réseaux sociaux », a-t-il déclaré. « Si cela est vrai, le PPRD devrait parler par d’autres canaux, la radio et la télévision d’abord ».

Vous pouvez lire aussi: Jean-Claude Kazembe reviendra, reviendra pas à Lubumbashi.

Un autre doute, c’est celui d’André Muzianda, rencontré dans un bureau d’un cadrez du PPRD à Lubumbashi. Il s’interroge sur le « retrait de la confiance », une terminologie qu’il dit n’exister nulle part dans les statuts du PPRD. « À ma connaissance, il y a le blâme, l’exclusion, la privation… il n’y a pas une sanction qui s’appelle retrait de confiance. »


André Luzianda relève même une contradiction qui serait « grave », si la lettre qui circule s’avérait authentique. « Cela voudrait dire que le SG (secrétaire général du PPRD) a cassé la décision de la Cour Constitutionnelle. Cela ne se ferait pas », considère-t-il. « Ce n’est pas le pratique politique qui doit sanctionner un gouverneur de province ». D’où la conviction pour lui, qu’on est en face d’un « tract », un document destiné à nuire au parti présidentiel.

Mais d’autres membres du PPRD et de la MP reconnaissent la lettre en question comme authentique.

Le PPRD lâche Jean-Claude Kazembe

Le gouverneur Jean-Claude Kazembe déchu par les députés et rétabli le 26 mai 2017 par la haute cour, et qui depuis n’a pas retrouvé son poste à Lubumbashi, aurait mieux fait de suivre les « conseils pertinents » du parti et de la majorité au pouvoir, selon ce document.

« La hiérarchie de la Majorité présidentielle a évalué votre prestation et vous a prodigué de pertinents conseils en vue d’améliorer votre gouvernance et vos relations avec vos collaborateurs ainsi que les autres institutions, particulièrement l’Assemblée provinciale », indique la lettre.

Ceci pourrait vous intéresser aussi: Jean-Claude Kazembe rétabli, et l’assemblée?

Les erreurs de Jean-Claude Kazembe vues du PPRD

Ce document mentionne les erreurs de Jean-Claude Kazembe : ses conflits avec l’assemblée, mais aussi avec ses collaborateurs. Il note aussi le refus de répondre aux députés qui ont déposé une motion de censure contre lui et son gouvernement. « Vous avez refusé de répondre  à cette invitation légale aux conséquences graves que vous n’ignorez point », rappelle le PPRD. Le parti présidentiel note aussi le refus de Kazembe « d’adhérer aux solutions idoines » proposée « à plusieurs reprises, pour une sortie honorable. »

Pour le PPRD, l’attitude de Jean-Claude Kazembe ainsi présentée  frise « l’indiscipline ». La lettre ne le dit pas clairement, mais la décision de Jean-Claude Kazembe de saisir la Cour constitutionnelle a fortement gêné le parti.  Bref, il lui retire sa confiance, ce qui veut dire, si le document s’avère authentique, il doit cesser d’être gouverneur, et déposer sa démission.

Didier Makal

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

Vous pouvez aussi lire!

Lubumbashi

Lubumbashi : Kapufi arrête de poursuivre le journaliste Jeff Mwingamb

La ministre du genre du Haut-Katanga Viviane Kapufi a retiré sa plainte contre le journaliste Jeff Mwingamb le vendredi

Lire plus...
Katanga, Jessé Numbi

Jessé Numbi : « les attaques tribales et la haine vont affaiblir le Katanga »

Le basculement progressif de Lubumbashi vers l’opposition attire plusieurs attentions sur cette ville qui se rebelle. Le pourvoir de

Lire plus...
Labi mpiana, Taux de change

RDC : un taux de change politique pour baisser les salaires des fonctionnaires

Le gouvernement de la RDC essaie, non sans peine, de stopper la dépréciation du Franc Congolais. C’est sans exclure

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders