Célestin Pande, et  gouverner autrement à Lubumbashi

Dans Actualités, Politique
Célestin Pande, Lubumbashi

Rupture et assurance. Célestin Pande Kapopo, le gouverneur intérimaire du Haut-Katanga assoit la méthode pour imprimer sa marque à Lubumbashi. Une ville difficile! Avant lui, un an après son élection, le gouverneur Jean-Claude Kazembe a été déchu par les députés. Rompre et rassurer ceux qui doutent ou ont peur, est alors un enjeu de succès politique.

Le 18 mai 2017, les députés destituent le gouverneur Jean-Claude Kazembe pour mauvaise gestion. Ses relations troubles avec le parlement provincial n’apparaissent qu’en filigrane. Pourtant, le vote à l’unanimité de sa destitution en dit long sur le niveau de relation que les deux institutions entretiennent. Célestin Pande arrive et marque la rupture.

Rassurer les députés, et apaiser les contestataires à Lubumbashi

Le ministre de l’intérieur a désigné Célestin Pande, alors ministre de l’Economie du gouverneur déchu. Il va vers les députés. Au cours d’une réunion à l’assemblée provinciale, les députés lui recommandent de mettre fin à la crise au sein du gouvernement. Pande promet, en plus, une franche collaboration avec le parlement.

Le même jour à Kisanga, dans les encablures de Matshipisha, bouillant point pro-opposition (UDPS), il apaise et rassure la communauté kasaïenne. « Nous allons cheminer avec vous. N’ayez plus peur. Vous avez choisi de quitter le Kasaï pour vivre ici avec vos frères, n’est-ce pas ? » avait-il lancé à la foule. Le gouverneur intérimaire apparaît, par ailleurs, aux côtés de Mwelwa wa Nsambi, président du parlement du Haut-Katanga.

La méthode Pande pour calmer Lubumbashi

En décembre 2016, Jean-Claude Kazembe en était chassé, à coups de pierres, par des manifestants anti-Kabila dont le mandat venait d’expirer. En tout, l’enjeu pour Kapopo est important. Il faut calmer la contestation, et maîtriser Lubumbashi. D’autant plus, cette ville autrefois entièrement acquise à la majorité du président Kabila, est devenue un des centres de contestation et d’opposition au pouvoir. La pression, mieux l’épreuve de la force, semble n’avoir pas réussi à dissuader les contestataires, à Matshipisha, dans les communes de Katuba et de Kenya.

Lire : Célestin Pande, et  gouverner autrement à Lubumbashi.

Du coup, le nouveau chef signe la rupture et embrasse la réconciliation, mieux, l’apaisement. Kapopo est applaudi, et il multiplie les mêmes déclarations et rencontres à Lubumbashi.  Le 14 juin, par exemple, il apparaît Place de la poste, appelant policiers et population à collaborer. L’opération « Kibunu », coup de tête qu’il annonce, est censée mettre un terme à l’insécurité qui secoue Lubumbashi.

Vous pouvez lire aussi: Le « Kibunu » de Célestin Pande contre l’insécurité à Lubumbashi.

Le président Joseph Kabila qui a établi son bureau provisoire jusqu’à côté de lui, au gouvernorat du Haut-Katanga, s’est entretenu avec Pande Kapopo durant deux heures environ. Certains de ses proches y voient une consécration du gouverneur intérimaire.

Célestin Pande ne parle pas de Moïse Katumbi

La réhabilitation judiciaire du gouverneur Jean-Claude Kazembe a inspiré la peur à certains politiciens à Lubumbashi. Mais plus des jours passent sans lui, plus Célestin Pande enfile le costume de chef. Ses apparitions publiques, et rapprochées dans les quartiers pilulaires en disent sur ses intentions. Il fait des dons, appelle à la vigilance, bref, essaie de signer la rupture avec la méthode Kazembe.

Mais il est remarquable, par ailleurs, que Célestin Pande parle moins des autres, presque pas de Moïse Katumbi. Le gouverneur déchu, Jean-Claude Kazembe, n’oubliait presque pas d’évoquer l’opposant, de le critiquer. Cela lui évitera peut-être des critiques. Surtout, d’être comparé au dernier gouverneur du Katanga, devenu opposant au président kabila.

Didier Makal

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

Vous pouvez aussi lire!

Katanga, Jessé Numbi

Jessé Numbi : « les attaques tribales et la haine vont affaiblir le Katanga »

Le basculement progressif de Lubumbashi vers l’opposition attire plusieurs attentions sur cette ville qui se rebelle. Le pourvoir de

Lire plus...
Labi mpiana, Taux de change

RDC : un taux de change politique pour baisser les salaires des fonctionnaires

Le gouvernement de la RDC essaie, non sans peine, de stopper la dépréciation du Franc Congolais. C’est sans exclure

Lire plus...
Lubumbashi Célestin Pande

Célestin Pande confirmé gouverneur du Haut-Katanga

C’est confirmé, Célestin Pande est gouverneur du Haut-Katanga. La cour d’appel de Lubumbashi s’est prononcée, samedi 9 septembre 2017,

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders