« Célestin Pande Kapopo est une issue heureuse pour la population du Haut-Katanga » (Kilanga)

In Actualités, Politique
Gaylord Kilanga_Célestin pande

Bientôt trois mois depuis que les députés du Haut-Katanga ont destitué le gouverneur Jean-Claude Kazembe. L’intérimaire désigné, Célestin Pande, a revêtu les habits de chef. Il a même eu un long entretien avec le président Joseph Kabila, fin juin à Lubumbashi. Dans un entretien avec Congo Durable, Gaylord Kilanga, secrétaire provincial de la majorité présidentielle aborde la question. Il est pour des actions qui confortent le pouvoir du gouverneur intérimaire.

Conformément à la loi, l’intérim devrait durer deux mois au plus. Le gouverneur intérimaire Célestin Pande Kapopo en compte bientôt trois. Pour combien de temps durera cette situation ?

Kazembe a été réhabilité par des faits juridiques alors que ceux lui reprochés sont politiques. Il connaît donc un empêchement politique et non juridique. Je peux même défier certains juristes. Qu’ils prennent la loi sur l’administration des nouvelles provinces et ils comprendront pourquoi Kazembe n’a pas regagné son fauteuil. L’intérim du gouverneur Pande Kapopo prendrait fin en cas des vacances ou du décès du titulaire sinon dans le cas où il serait fin mandate. Or, on n’est ni dans l’un ni dans l’autre. Ici, le gouverneur a été déchu donc Célestin Pande Kapopo est là.

Dans ce cas précis, peut-on considérer que la majorité au pouvoir est au-dessus de la loi? La cour « Constitutionnelle » a tranché que Kazembe regagne son poste.

La majorité n’est pas au-dessus de la loi, non. La justice a fait son travail mais le gouverneur Kazembe connaît un empêchement politique, parce que les députés provinciaux sont restés dans leur position, ce qui n’a pas permis au ministre national de l’intérieur de le notifier. Les faits sociaux étant totaux et globaux, les faits reprochés à Kazembe demeurent malgré la décision du juge qui n’a pas annulé l’existence des forfaits à l’exemple de la malversation financière.

Vous pouvez lire aussi : Célestin Pande, et  gouverner autrement à Lubumbashi

Si pour vous Kazembe n’a visiblement plus de place, dites, qu’est-ce qui a changé après lui ?

Pande Kapopo est une issue heureuse pour la population du Haut-Katanga. C’est vraiment le contraire de la gestion de son prédécesseur. Pande a mis fin à la gestion proto-bantu, c.à.d. tribaliste, égocentrique, séparatiste,… qui était au cœur de la gestion précédente.

Joseph Kabila et Célestin Kapopo se sont entretenus, le samedi 24 juin pendant plus des deux heures. Savez-vous s’ils ont parlé de Kazembe?

C’est une relation père-fils. Kapopo est différent de Kazembe qui a affiché un comportement indigne face à la majorité. Et là, on ne sait même pas quelle identité politique lui donner. Point n’est donc besoin de savoir ce qu’ils se sont dit. Une grande personnalité comme le chef de l’État et un homme respectable comme Pande, kabiliste certifié, peuvent parler de beaucoup de choses. Ainsi donc, le Raïs et Pande ne peuvent parler des personnes qui n’existent plus politiquement.

Propos recueillis par Eric CIBAMBA

You may also read!

CENI, Calendrier électoral, CENI RDC, Processus électoral

La Céni RDC tient au respect du calendrier électoral

Le 8 juillet 2018, la Céni a clôturé la réception des candidatures aux provinciales en RDC. Elle a annoncé,

Lire plus...
Clotilde Mutita, CENI

G7 – Ensemble : « C’est l’heure de mettre la CENI face à ses responsabilités » (C. Mutita)

Dans la ville de Lubumbashi, l’opposition acquise à Moise Katumbi a déposé la liste de ses candidats aux provinciales.

Lire plus...
Internet en RDC

Hubert Tshiswaka : « La société civile a failli à sa mission »

Le défenseur des droits de l’homme Hubert Tshiswaka était invité au café de presse de vendredi à Lubumbashi. Il

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders