Les fans font exclure FC Renaissance de la Linafoot

Dans Actualités, Congo profond
FC Renaissance, TP Mazembe

L’équipe n’a à peine que deux ans dans le premier championnat du football congolais, la Linafoot. Mais déjà, le Football Club Renaissance subit une relégation en championnat local, de Kinshasa. Les seuls talents de ses joueurs qui l’ont porté dans la cour des grands ne suffisent, certes pas. Il faut encore un peu plus de disciple, considère la Ligue qui le sanctionne ainsi.

Mais voilà ! Au cours de sa première année dans le championnat national du football de la RDC, le Fc Renaissance a franchi toutes les étapes, ou presque, avec succès. Faisant ainsi rêver de nombreux fanatiques, admirant gâtés par une jeune équipe, faite de jeunes et talentueux.

Renaissance sanctionné pour ses fanatiques

De la gloire à la chute libre, l’équipe a peut-être négligé d’autres dimensions du succès : encadrer ses fanatiques. Pour des troubles dans un match avec Vita-Club de Kinshasa, Renaissance paie très cher. On s’en souviendra. Daring club Motema Pembe (DCMP) avait subi le premier les troubles des supporters de Renaissance. Surchauffés, ils avaient empêché le duel en mai 2017, en emportant les drapelets de coins de corner. Le match n’avait pas eu lieu.

La scène DCMP est passée. Une autre fois, les fans de Renaissance face la même équipe avaient envahi l’aire de jeux. Ces éléments réunis convainquent la Linafoot de résurgence de troubles et d’indiscipline sans que l’équipe n’ait pris le temps de recadrer ses supporters. La sanction est sans appel : FC Renaissance est exclu du championnat, pour un autre, moins prestigieux. La remontée devrait faire sans doute très mal.

Pour Patrick Kasonde, journaliste sportif à Mwangaza, il s’agit là d’une « décision logique. Renaissance a perdu un match par forfait mais ce n’était pas suffisant ».

Dur à avaler pour le FC Renaissance

La pilule est amère pour FC Renaissance. Mais la Linafoot perd ainsi une bonne valeur ajoutée. Mais les autorités du football congolais devaient prendre des mesures exemplaires pour toutes les équipes, considère le journaliste Patric Kasonde. « C’est une première, qu’un club congolais soit ainsi sanctionné ainsi. Mais il faut que l’on commence par là pour avoir un grand championnat avec des champions et les équipes aguerries »,  insiste le journaliste.

Le règlement du football congolais reformé en 2016 prévoit de lourdes sanctions pour les cas d’indiscipline et de violences au stade. « Pour jet de projectiles, c’était 200 à 300 UDS, maintenant c’est au minimum 5000 », ajoute le joute le journaliste.

Entretemps, le championnat est momentanément arrêté en vue de réadapter le calendrier des rencontres. Le Fc Renaissance envisage interjeter appel de la décision à la Fédération congolaise de football, Fecofa. Il serait même prêt à saisir le Tribunal arbitral de sports à Lausanne, en Suisse.

Alain Basila

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

Vous pouvez aussi lire!

Katanga, coutumes

Coutumes et politique, le difficile choix des chefs en RDC

La tradition aux villageois et au village. Mais aux chefs traditionnels, accordez la politique et une belle vie en

Lire plus...
Jean-Claude Kazembe, Haut-Katanga

Haut-Katanga : Jean-Claude Kazembe tombe à la cour suprême

La Cour suprême de justice de RDC s’est déclarée incompétente pour statuer sur le contentieux électoral dans le Haut-Katanga.

Lire plus...
Katanga, Ikombi Moponda

Mgr Ikombi : Le Katanga est « tout un esprit »

Deux ans se sont écoulés depuis (2015) le découpage territorial qui a éclaté le Katanga en quatre provinces. Mais

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders