Amensty International dénonce une « répression acharnée contre toute dissidence en RDC »

Dans Actualités, Politique
Police, RDC

L’ONG Amnesty International dénonce le recours excessif à la force contre les manifestants pacifiques le 31 juillet en RDC. Le bilan qu’elle dresse fait état d’une centaine de personnes arrêtées dans 10 villes et quatre blessés.

Jean-Mobert Senga, chercheur sur la RDC à Amnesty International dénonce «le recours excessif à la force et les arrestations en masse contre des manifestants pacifiques sont inacceptables. » Il demande aux autorités congolaises, pour cela, de « prendre des mesures pour arrêter cette répression acharnée contre toute forme de dissidence. »

« Répression acharnée » de toute dissidence en RDC

Le chercheur en droits humains appelle à libérer les personnes arrêtées, y compris les journalistes. « Les autorités doivent s’abstenir de telles violations répétées du droit de tous les Congolais  d’exprimer leurs opinions, même critiques envers le gouvernement, y compris à travers des manifestations pacifiques», a-t-il déclaré.


Les marches, notamment à Kinshasa, à Goma et à Lubumbashi, ont été dispersées par la police. Elle dit n’avoir pas été saisie formellement, d’après le porte-parole de la police, le Colonel Pierrot Mwanamputu. Ce que dément le mouvement citoyen Lucha (lutte pour le changement) qui dit avoir informé les autorités, comme l’exige la Constitution de la RDC. Lire : Marche dispersée, la police arrête des manifestants à Lubumbashi.

Les manifestants ont demandé la publication du calendrier et l’organisation des élections en 2017, comme entendu dans l’Accord du 31 décembre 2016, sur la transition. Un accord censé sortir la RDC de la crise née de l’expiration du dernier mandat constitutionnel du président Joseph Kabila. La CENI, la centrale électorale congolaise, a indiqué qu’il est impossible d’organiser les élections dans ce délai. Cette annonce mécontente l’opposition ainsi que des organisations de la société civile dont la Lucha.

CD

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

Vous pouvez aussi lire!

Jean-Claude Kazembe, Haut-Katanga

Haut-Katanga : Jean-Claude Kazembe tombe à la cour suprême

La Cour suprême de justice de RDC s’est déclarée incompétente pour statuer sur le contentieux électoral dans le Haut-Katanga.

Lire plus...
Katanga, Ikombi Moponda

Mgr Ikombi : Le Katanga est « tout un esprit »

Deux ans se sont écoulés depuis (2015) le découpage territorial qui a éclaté le Katanga en quatre provinces. Mais

Lire plus...
Moïse Katumbi Chapwe

La paix en RDC, c’est sans Joseph Kabila, selon Moïse Katumbi

Le 19 septembre 2016, plusieurs Congolais étaient tués lors des manifestations en faveur des élections en RDC. Ils demandaient

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders