Jean-Claude Kazembe, jusqu’au bout de la lutte pour le Haut-Katanga

Dans Actualités, Politique
Jean-Claude Kazembe

Déchu par les députés de sa province, rétabli par la Cour constitutionnelle et lâché par la majorité présidentielle, le gouverneur du Haut-Katanga Jean-Claude Kazembe va ira jusqu’au bout de ses forces. Il vient de porter une plainte contre la convocation des élections dans sa province alors que le poste n’est pas vacant.

Mercredi 2 août, les avocats de Jean-Claude Kazembe, qui attend toujours sa réaffectation dans sa province, ont déposé une plainte à la Haute cours de la RDC. Le poste n’est donc pas vacant, a fait constater un de ses avocats à Actualite.cd. « Il n’est nullement question de convoquer l’élection du gouverneur ».

Jean-Claude Kazembe, presqu’« implacables »

Ça bouge donc au sein de la majorité présidentielle (MP), depuis que la CENI a publié le calendrier des élections de gouverneurs et des adjoints dans 11 provinces de la RDC. La centrale électorale a expliqué répondre à une saisine du ministère de l’intérieur qui a constaté des vacances dans ces provinces, parmi lesquelles le Haut-Katanga, capitale Lubumbashi.

Elu gouverneur de cette province, Jean-Claude Kazembe a été déchu le 18 avril par les députés. Ils l’accusaient de mauvaise gestion financière, et d’entretenir des conflits au sein de son gouvernement.

La revanche de Jean-Claude Kazembe

Jean-Claude Kazembe qui refusait de répondre à la convocation des députés, allait chercher le soutien à Kinshasa. Visiblement déçu par la MP, il obtient pourtant de la Cour constitutionnelle, en solo, sa réhabilitation. Mais jamais il n’a remis pied dans sa province, dirigée depuis, par un intérimaire nommé par le ministre de l’intérieur.

Une réhabilitation pas du goût de la majorité présidentielle qui y prend un coup. Dans une correspondance du PPRD, lui annonçant le « retrait de confiance », le secrétaire général de ce parti présidentiel, Henri Mova, pointe « une indiscipline » qui frise « l’insubordination ».

Dans la foulée, les députés invitent Jean-Claude Kazembe, à sa plénière du 26 juillet qu’il boude. Il rappelle qu’il attend de reprendre ses fonctions pour leur répondre. C’est la complication alors que les députés l’accusent de détournement d’argent et des véhicules de la province. Une plainte est en vue, par la suite.

Lire aussi : Jean-Claude Kazembe malmené comme Moïse Katumbi par Kinshasa.

Kazembe sait probablement que se battre ainsi contre la plate-forme qui l’a fait élire en 2016, ne servira à rien. Cela ne lui donnera probablement pas la chance de diriger sa province, même si la cour devrait une fois encore, lui donner raison. Mais son « entêtement » à vouloir que « justice soit rendue », aura au moins montré à la MP à quel point certains de ses membres aspirent à la plus de liberté et d’équité.

Didier Makal

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

Vous pouvez aussi lire!

Moïse Katumbi Chapwe

La paix en RDC, c’est sans Joseph Kabila, selon Moïse Katumbi

Le 19 septembre 2016, plusieurs Congolais étaient tués lors des manifestations en faveur des élections en RDC. Ils demandaient

Lire plus...
Denis Mukwege

Denis Mukwege, l’homme qui va réparer la RDC ?

Denis Mukwege pour une transition sans Joseph Kabila en République démocratique du Congo. L’idée apparaît davantage dans les débats

Lire plus...
Professeur Christian Kunda

Christian Kunda : « L’art scénique ne mourra pas ! »

Les spectacles en salle se raréfient à Lubumbashi, comme en plein air aussi d’ailleurs. La musique est restée quasiment

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders