« Congo Vision Moïse », nouveau soutien à « Moïse Katumbi président de la RDC »

Dans Actualités, Politique
Moïse Katumbi

« Nous avons décidé de braver la peur, car notre lutte est noble. » C’est donc en connaissance du terrain qu’Abel Amundala et ses proches, jeunes en majorité, viennent de lancer Congo Vision Moïse. Le « programme », comme ils le présente, compte porter Moïse Katumbi à la tête de la RDC comme président.

Le 4 septembre, à Lubumbashi, « Congo Vision Moïse » a vu le jour, porté par un groupe de jeunes congolais. Ils ont pour modèle de gouvernance, Moïse Katumbi, un de principaux opposants au président Joseph Kabila.

Faire connaître le programme de Moïse Katumbi

Leur vision : « le Congo sous la vision de Moïse Katumbi. » Seulement, à Lubumbashi, ville où a travaillé l’opposant à Joseph Kabila de 2008 à 2015 comme gouverneur du Katanga, la mobilisation par les réunions et les formations risque de ne pas vite marcher. « Nous avons décidé de braver la peur, car notre lutte est noble » déclare Abel Amundala, le coordonnateur du programme.

Katumbistes, les fondateurs de Congo Vision Moïse défendent pourtant leur indépendance vis-à-vis de l’opposant politique. « C’est une initiative privée, méconnue de Moïse Katumbi », explique Golden Kalala, secrétaire de Congo Vision Moïse. Golden Kalala présente pourtant, sur son mur Facebook, ce politique comme « autorité morale » de l’organisation. « En termes de gouvernance, il (Moïse Katumbi) est notre autorité morale. Car sa philosophie est pour nous une source novatrice de développement en RDC » explique-t-il.

« C’est nous-mêmes en tant que jeunes qui voulons voir le changement dans notre pays. Nous avons pris le devant pour nous organiser de cette façon. Le nom de Moïse (Katumbi, ndlr) nous le mettons comme une idéologie, comme une doctrine. C’est-à-dire, Moïse peut mourir un jour, mais au moins sa pensée pour le développement de ce pays doit rester. Et nous devons nous en inspirer pour le changement de ce pays » renchérit Abel Amundala.

Moïse Katumbi, le futur président de la RDC

Congo vision Moïse vise aussi à « redorer et faire rayonner l’image de marque de Katumbi en RDC. »  Mais l’objectif final est de « porter Moïse Katumbi à la tête de l’État », la RDC.

Mais Congo Vision Moïse parle de la bonne gouvernance comme centre du « changement » attendu. Le mot intervient plusieurs fois dans les discours des membres de l’organisation. « Nous sommes une ONG de promotion de bonne gouvernance, de paix et du développement. »

Lire aussi : Affaire Katumbi : l’ONG Justicia dénonce les pressions sur les magistrats à Lubumbashi.

Un communiqué explique : « Je veux le changement pour une bonne gouvernance et l’amélioration des conditions de vies. Je veux assurer le destin de mon pays et celui de mes compatriotes… J’adhère au programme CONGO Vision Moise ».

« Les gens adhèrent déjà », indique Abel Amundala qui exhibe une carte de membre et partage une série de photos des adhérents. Mais un internaute, sur Facebook, interroge si une bonne stratégie de communication en multipliant les structures soutenant Moïse Katumbi pour la magistrature suprême. Le G7, 7 parties frondeurs exclus du pouvoir, le soutient déjà. Plusieurs observateurs pensent aussi que le Rassemblement de l’opposition devrait agir dans le même sens. Mais certains, à l’UDPS, par exemple, voudraient voir Félix Tshisekedi candidat à la présidence de la RDC.

CD

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

Vous pouvez aussi lire!

Katanga, Jessé Numbi

Jessé Numbi : « les attaques tribales et la haine vont affaiblir le Katanga »

Le basculement progressif de Lubumbashi vers l’opposition attire plusieurs attentions sur cette ville qui se rebelle. Le pourvoir de

Lire plus...
Labi mpiana, Taux de change

RDC : un taux de change politique pour baisser les salaires des fonctionnaires

Le gouvernement de la RDC essaie, non sans peine, de stopper la dépréciation du Franc Congolais. C’est sans exclure

Lire plus...
Lubumbashi Célestin Pande

Célestin Pande confirmé gouverneur du Haut-Katanga

C’est confirmé, Célestin Pande est gouverneur du Haut-Katanga. La cour d’appel de Lubumbashi s’est prononcée, samedi 9 septembre 2017,

Lire plus...

Laissez un commentaire:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders