Célestin Pande confirmé gouverneur du Haut-Katanga

Dans Actualités, Politique
Lubumbashi Célestin Pande

C’est confirmé, Célestin Pande est gouverneur du Haut-Katanga. La cour d’appel de Lubumbashi s’est prononcée, samedi 9 septembre 2017, sur l’élection du 26 août. C’est peut-être l’épilogue de la bataille engagée par Jean-Claude Kazembe contre cette élection.

Au cours de son audience de samedi, la cour d’appel de Lubumbashi a validé l’élection de Célestin Pande. Le 26 août, 27 députés sur 28 présents avaient voté pour Célestin Pande et son adjoint Jean Kalenga. Un seul débuté s’était abstenu. Son adversaire, le juriste Pierre Lukona, n’avait eu aucune voix.

La cour rejette les exceptions de fond de Jean-Claude Kazembe

La CENI avait donc proclamé élu celui qui durant 4 mois assumait l’intérim du gouverneur déchu, Jean-Claude Kazembe. En avril 2016, Kazembe tombait, accusé par les députés, d’attiser les conflits au sein de son gouvernement. En plus, ils lui reprochaient une mauvaise gestion. En juillet, ils avaient même menacé de le poursuivre en justice.

Lire aussi : Célestin Pande, gouverneur dans une ville insoumise.

En 2016, une année après le découpage du Katanga en 4 nouvelles provinces, il était élu gouverneur du Haut-Katanga. Déchu, Kazembe n’a pas désarmé. Il a, au contraire, continué à se considérer gouverneur légal. Sa chute, il l’a contestée auprès de la cour constitutionnelle. Celle-ci a confirmé un vice de procédure dans sa destitution. Ce qui, automatiquement, l’avait réhabilité. Seulement, Kazembe n’avait plus le soutien de la majorité au pouvoir, notamment le parti présidentiel dont il est membre, le PPRD.

Samedi à Lubumbashi, la cour d’appel a rejeté les exceptions sur le fond du contentieux électoral. Son avocat a tenté de convaincre les juges qu’une élection organisée alors que son mandat court est contraire à la loi.

La majorité présidentielle souffre de l’intérieur

Fin août, tout en confirmation son soutien au président Joseph Kabila, Jean-Claude Kazembe rejeté l’élection de Célestin Pande. Il a même appelé la cour d’appel à ne pas confirmer cette élection. C’est malheureusement le contraire qu’il obtient. Célestin Pande devient donc gouverneur du Haut-Katanga. Ainsi semble se fermer, sauf un coup de théâtre, la page Jean-Claude Kazembe.

Il aura, malgré son échec, in fine, réussi à montrer que la majorité au pouvoir souffre de l’intérieur. En effet, deux camps se sont levés pour soutenir, l’un Jean-Claude Kazembe, l’autre Célestin Pande.

CD

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

Vous pouvez aussi lire!

Katanga, coutumes

Coutumes et politique, le difficile choix des chefs en RDC

La tradition aux villageois et au village. Mais aux chefs traditionnels, accordez la politique et une belle vie en

Lire plus...
Jean-Claude Kazembe, Haut-Katanga

Haut-Katanga : Jean-Claude Kazembe tombe à la cour suprême

La Cour suprême de justice de RDC s’est déclarée incompétente pour statuer sur le contentieux électoral dans le Haut-Katanga.

Lire plus...
Katanga, Ikombi Moponda

Mgr Ikombi : Le Katanga est « tout un esprit »

Deux ans se sont écoulés depuis (2015) le découpage territorial qui a éclaté le Katanga en quatre provinces. Mais

Lire plus...

Laissez un commentaire:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders