Mgr Utembi : « N’attendez pas de la CENCO un coup d’Etat »

In Actualités, Politique
CENCO, RDC

Les évêques catholiques de la RDC refusent de conduire un éventuel troisième dialogue. La CENCO écarte aussi la possibilité d’une transition par un prêtre ou un évêque. C’est son président, Monseigneur Marcel Utembi qui l’a fait savoir mardi 26 septembre. C’était à Bruxelles, au cours d’une conférence de presse.

Pas de transition par un ecclésiastique, pas non plus de troisième dialogue. La CENCO défend le dialogue qui a donné l’Accord du 31 décembre 2016. Les évêques entendent rester dans leur « rôle prophétique », peut-on lire sur le site Actualite.cd. Ils refusent aussi d’infantiliser les laïcs.

Lire aussi : CENCO : entre service après-vente et protection de l’Accord.

Les laïcs doivent prendre leurs responsabilités en RDC

« Les évêques ne peuvent pas tout faire. N’attendez pas de la CENCO un coup d’Etat. Notre rôle est ailleurs. Nous restons dans notre rôle pastoral et prophétique. Comme pasteurs, nous appelons à la responsabilité, à la bonne foi des uns et des autres pour répondre aux aspirations du peuple ».

Fin juin 2017, la CENCO qui a conduit le dernier dialogue en RDC, a appelé les Congolais à prendre leur responsabilité. Ils dénonçaient, en plus, le manque de bonne foi des politiques dans la mise en œuvre de l’Accord sur la transition.

En août, plusieurs organisations politiques et de la société civile ont appelé à une transition citoyenne, sans Joseph Kabila.

La CENCO n’ira pas à un 3e dialogue en RDC

A Bruxelles, les évêques catholiques congolais ont clairement rejeté aussi l’idée de piloter un troisième dialogue. « La CENCO ne va pas piloter un éventuel 3e dialogue alors que le précédent souffre de sa mise en œuvre » a déclaré Marcel Utembi.

Un autre prélat catholique congolais, Mgr Fidèle Nsielele, redoute par ailleurs qu’un troisième dialogue ne serve à perdre de temps. « A voir la délinquance de l’homme politique congolais, un autre dialogue irait dans le sens de  saper l’accord du 31 décembre. C’est possible de sortir de la crise sans un autre Dialogue. Tout est encore possible »

La semaine dernière, en marge de la 72e session de l’ONU, le conseil de sécurité a appelé au respect de cet accord.

CD

You may also read!

Christian Mwando, Moïse Katumbi

Le député Christian Mwando a marché pour le retour de Moïse Katumbi

Hommes et femmes, tous membres de l'Unadef sont descendus dans la rue à Lubumbashi le 6 août, pour réclamer

Lire plus...
Christian Mwando, Moïse Katumbi

Manifestations à Lubumbashi autour du retour de Moïse Katumbi

Lubumbashi a connu, lundi 6 août 2018, une matinée tendue en plusieurs endroits. La police a tiré plusieurs fois

Lire plus...
Lubumbashi, Insécurité, RDC

« Violences policières et abus de droits de l’homme », dénoncent 29 ONG de RDC

Des violences policières ainsi que les abus des droits humains. 29 organisations de la société civile de la RDC

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders