Taxes aux citoyens et par les citoyens

In Actualités, Congo profond
Fraude douanière, Taxes, Katanga

La question ne s’était jamais autant paru dans les débats publics à Lubumbashi. A quoi servent les taxes payées perçues par l’administration urbaine ? Les chauffeurs, les commerçants, les responsables des logements, les hôteliers, paient mais ne savent où va l’argent qu’ils paient.

Qu’on soit au marché, dans un magasin, dans une boutique, dans une quincaillerie, en pharmacie ou à une terrasse, les agents de la mairie perçoivent diverses taxes. Environnement ou assainissement, patente, autorisation de fonctionner, etc. L’Etat a besoin d’argent, des citoyens ont des devoirs. Mais des droits aussi : savoir que leurs contributions, par exemple, sont bien exploités.

Ce qu’ils savent des taxes qu’ils paient

Mais il faut avouer que plusieurs ont plutôt une idée négative sur de nombreuses perceptions réalisées sur leurs activités. Grâce, femme d’une quarantaine d’années, tient une boutique d’habillement dans la chaude commune de Kenya. « Il faudrait être dans la boîte (parmi ceux sur qui des taxes sont perçues) pour voir et comprendre comment l’Etat nous traque », explique-t-elle. « Nous payons même les taxes qui n’ont pas de nom ››, ironise-t-elle. Quand on lui demande où va cet argent, il ne doute pas qu’il finit dans les poches des individus à quelque échelle de l’Etat.

Un pessimisme d’autant plus qu’opérant dans le plus grand marché de Lubumbashi, les vendeurs ne voient pas du tout d’amélioration sur le plan infrastructurel. Mais Bondo, vendeur lui aussi au marché de Kenya, ne se plaint pas trop. « Cette contribution me donne le droit de travailler en toute tranquillité. Il aide aussi les autorités à évacuer les immondices », explique le vendeur.

Mais Banza, vendeuse dans un autre marché, à l’ouest de la ville voit tout le contraire. « Nous payons tous les jours, et on nous dit que c’est l’argent de l’Etat. Mais je n’en sais pas plus. » Le conducteur de taxi Biane Tetela, pour sa part, sait que « cet argent permet à l’Etat de réhabiliter les routes et de payer ses hommes ».

Les dirigeants ont pris l’habitude de ne pas rendre compte

Dans la confusion, chacun se fait une idée personnelle sur la destination des taxes payées à Lubumbashi. Mais en majorité, ceux qui paient les taxes, n’ont aucune assurance que même en construisant des routes, par exemple, les dirigeants font usage correct de leurs fonds. Une crise de confiance s’est ainsi installée entre les dirigeants et les administrés. C’est vraisemblablement parce que, estime l’expert en décentralisation Jean-Luc Kayoko, les dirigeants ne rendent pas compte. « Si les gens savent à quoi servent les taxes qu’ils paient, ils vont contribuer ». C’est l’explication qu’il donne au faible taux de paiement des taxes, généralement rapporté par les dirigeants congolais.

Il s’agirait, pour de bonnes pratiques, « d’indiquer combien ils ont perçu au cours d’un exercice fiscal et comment les fonds ont été utilisé ». Pourtant, explique l’avocat Alain Kalumbo, « toute taxe doit avoir un intérêt communautaire. La taxe c’est quelque chose qu’on paie en contrepartie d’un service donné par l’Etat. »

Les taxes se multiplient, en plus, dans une même ville où l’administration provinciale a les siennes et l’administration locale aussi. Sur un véhicule, dès lors, sont perçues alors deux ou trois espèces de taxes par des institutions diverses mais pour un même Etat. Cela finit par donner la sensation d’être tracassé pour le contribuable.

Simplice Bambe

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Les sanctions américaines en RDC demeurent

C'est sans doute en réaction aux proches de l'ancien Président Joseph Kabila de plus en plus sur l'offensive. Les

Lire plus...
Assurance scolaire, RDC, Exétat

Gratuité : « Que Ambongo invite aussi les enseignants catholiques à comprendre »

La fin de paiement de la prime par des parents d'élèves, des enseignants catholiques peuvent eux aussi changer d'attitude.

Lire plus...
Kabila critiqué

[Edito] Kabila critiqué ou accusé, apprenez aussi à vous taire!

Apprenez à vous taire. Car les mois et les années à venir, vous verrez l'ancien président Joseph Kabila critiqué

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders