Ecole pour tous en RDC, mon œil !

In CD hebdo, Congo profond
Congo Durable

Ce matin, les routes de Lubumbashi sont nuageuses. Tout le monde est pressé, personne ne veut rater la rentrée des classes. Il y a du blanc partout, au point de n’en point percevoir les noirs inquiétants. Tout le monde va l’école, et il y a école pour tous ! Voici Congo Durable n°15. Téléchargez gratuitement!

Tout le monde a droit à l’éducation, à l’école. C’est fondamental. Tout le monde ne s’est pas mis sur la route de l’école, le jour de la rentrée. Tout le monde, il est vrai, n’ira pas à l’école. Tous, malgré tout, n’arriveront pas à la fin de l’année scolaire, pas non plus au bout des cycles primaires ou secondaires.

On veut plus d’école, école pour tous, un peu comme le mariage pour tous, à tous les goûts et caprices ?  Mais avec des écoles à peine ouvertes, des classes vides ou presque, et une rentrée repoussée çà et là à de nouvelles dates, l’ambiance n’a rien de commun à l’uniformité souhaitée.

Comment, et dans quel langage, dire aux chefs du système éducatif congolais que l’éducation est une priorité ? Qu’on ne doit pas toujours se moquer de l’enfant congolais qui ne demande qu’à être formé, éduqué en bonne et due forme ? Malheureusement, l’école pour tous, et pour tous les congolais comme responsables, ne suit plus les valeurs inscrites dans les lois et manuels scolaires.

L’école congolaise cour à la dérive. Sa quête effrénée du lucre va en faire un outil d’abrutissement que de relève souhaitée d’une génération censée se régénérer. Des dérives, par ailleurs, on passe bientôt à des bêtises dans certaines écoles. On ne reprend plus de classe, parce qu’on paie l’enseignant. Dans certaines écoles, on ne punit plus, l’enseignant perd de son autorité, puisqu’il doit quémander.

Un avenir sombre se prépare ainsi patiemment. L’école pour tous sonne, en outre, l’échec total de notre société, et un danger plus qu’imminent. N’en disons pas long… Bienvenue à cette nouvelle édition de votre Congo Durable, le journal d’un Congo qui aspire au changement.

Fidèle Bwirhonde

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Hubert Tshiswaka

Hubert Tshiswaka: « Les jeunes doivent participer au changement »

Au forum sur l’autonomisation des jeunes Congolais, le défenseur des droits de l’homme Hubert Tshiswaka a invité les jeunes

Lire plus...
Patrick Muyaya

Patrick Muyaya : « Il faut que les Congolais cessent d’être un problème pour eux-mêmes »

Les jeunes des villes congolaises sont des « privilégiés ». Et pour cela, ils ont le devoir d’agir pour les autres

Lire plus...
Autonomisation des jeunes

RDC : Quelles politiques publiques pour autonomiser les jeunes ?

Le forum sur la gouvernance inclusive et la jeunesse en RDC a démarré mercredi 7 août 2019 à Kinshasa.

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders