Elections en RDC : Joseph Kabila devrait rassurer l’opinion qu’il reste hors-course (CENCO)

In Actualités, Politique
Joseph Kabila, CENCO, RDC

Le président Joseph Kabila, fin mandat depuis décembre 2016, devrait déclarer publiquement qu’il ne se représentera pas aux prochaines élections. C’est ce qu’a demandé la conférence des évêques catholiques de RDC, la CENCO. C’était lundi 27 novembre à Kinshasa au cours d’une déclaration essentiellement basée sur le processus en cours.

Une déclaration à quatre messages forts, dans un style personnalisé, avec des « à vous … ». La CENCO, déjà très attendues dans plusieurs débats publics en RDC, se veulent plus directes cette fois.

Joseph Kabila doit « rassurer l’opinion »

D’abord, elle appelle le président Joseph Kabila « à rassurer l’opinion » qu’il ne sera pas candidat aux prochaines élections. Le président devra le faire « par une déclaration publique » qu’il ne sera « pas candidat à votre propre succession ». Ils rappellent, en plus, la nécessité de son implication afin de parachever la réalisation des mesures de décrispation politique. C’est notamment la libération des prisonniers politiques et le retour d’exil de l’opposant Moïse Katumbi.

Mais au cas où le président ignorerait cet appel, les évêques alertent les parlementaires. Ils devraient rejeter « toute initiative de révision et de changement de la constitution pendant la période préélectorale et électorale. »

Pas de réforme de lois qui restreignent les libertés

Les parlementaires devraient, par ailleurs, « surseoir jusqu’à la législature prochaine, le projet de réforme de certaines lois ». Ils citent la loi sur les associations à travers laquelle plusieurs craignent des restrictions de la liberté d’association. (Lire à ce propos notre article : Plus de 25000 associations en RDC : une loi avant la répression ?)

Dans ce contexte de méfiance vis-à-vis des acteurs politiques, la CENCO rappelle à la centrale électorale de RDC son devoir en tant qu’arbitre. « Rassurer la population de votre indépendance et de votre neutralité », écrivent les évêques.

Un plan de décaissement de fonds pour la CENI

Enfin, au gouvernement de la RDC, les évêques demandent qu’ils publient avant la fin décembre 2017, le plan de décaissement des élections. C’est en vue de s’assurer que les élections auront lieu à temps.

La CENI a indiqué lors de la publication du calendrier qui fixe au 24 décembre la présidentielle, en effet, que les délais ne sauraient être tenus sans financements. Elle avait relevé d’autres contraintes d’ordre techniques et sécuritaire. C’est pourquoi la CENCO demande aussi au gouvernement de sécuriser le processus électoral.

CD

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Fraude douanière, Taxes, Katanga

RDC : Indépendance dans une économie aux mains d’étrangers ?

La RDC, un pays indépendant. Mais seulement sur le plan politique, et il faut en plus le démontrer. Du

Lire plus...
Photographie, presse

Responsabilité sociale des journalistes, l’initiative de l’Unpc dans le Katanga

L'union nationale de la presse du Congo a clôturé son atelier de formation des journalistes à Lubumbashi. Il s'agissait

Lire plus...

Le calme à Lubumbashi, au lendemain des marches contre l’Afrique du Sud

Un vendredi plus calme que la veille à Lubumbashi. La police était visible à plusieurs endroits de la ville,

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders