Des représentants des « shégués » députés au parlement congolais?

Dans Opinions, Politique
Lubumbashi, Shégués

Tout le monde a besoin de faire entendre sa voix, se sentir représenté. Et pour ça, il faut aller aux votes. Élire, c’est aussi ce droit civil et politique que pourraient, prochainement, revendiquer les personnes en rupture familiale appelées “ shégués ” en RDC. On peut le sentir, à contrario, entre les lignes d’un communiqué pour le moins surprenant, paru sur le web à mi-novembre 2017.

Jeunes sans domicile fixe, vivant dans la rue, et prétendument sans instruction ou moins instruits, ont écrit. Dans un communiqué, on sent qu’ils ont conscience d’appartenir à une catégorie de personnes peu considérées, maltraitées et rejetées. Les Shégués, et malgré leur situation, ils sont sollicités pour les manifestations politiques.

Shégués manifestants, Shégués électeurs, et éligibles ?

A l’approche des manifestations anti-Kabila, prévues le 12 novembres, ils ont dénoncé les manipulations politiques et invités oppositions et pouvoir à s’entendre en vue d’éviter les violences. Surprenant, n’est-ce pas ? Non seulement désormais ils écrivent, donnent de la voix sur des questions politiques, ce qui est leur droit légitime.

Mais les compatriotes peuvent rêver plus, attendu qu’ils ont un rôle à jouer dans l’équilibre ou basculement de pouvoirs. Les shégués élisent, ils peuvent être aussi élus ? Seulement là apparaissent des contraintes qui les excluent… cautions électorales, niveau d’instruction, etc.

Pas d’instrumentalisation de shégués

Une lettre tu dis? Oui, une lettre. On se demanderait qui l’a écrite si les auteurs prétendus auteurs sont réputés sans instruction. Sans doute, le degré de langue de ce document qui a fait rire plusieurs, témoigne d’une instruction limitée des rédacteurs. Mais leur message est clairement perçu. Il est politique. Ils refusent l’instrumentalisation politique de leur « classe » (souffrez le terme !) par l’opposition, qui n’est pas du reste nommée. Mais qu’ils en arrivent à ce discours-là, n’est-ce pas on ne peut plus instrumentant?

J’ai envie de crier à la manipulation. Car, jusqu’à prévue du contraire, personne ne peut assurer l’authenticité du document portant. Mais il n’est pas exclu qu’ils nourrissent l’envie de se faire représenter parmi les prochains élus de la République, si leur discours était authentique. On se trouverait, dès lors, dans une « perspective d’émancipation » ou de prise de conscience de citoyenneté des shégués. C’est incroyable, dans tous les cas.

Un shégué peut-il élire?

Il y a dans les rues de Kinshasa, jusqu’à trois générations de personnes vivants dans la rue, plusieurs étant devenus adultes et vieux de la rue. C’est sous la barbe du pouvoir central, dans une ville où vivent ministres, députés, sénateurs et président de la Républiques. Ces personnes qui ont la mission d’améliorer les conditions de vie de tout le monde, les défavorisés aussi.

C’est dans cette capitale encore où, des traques des shégués ont connu des dérapages décriés par les humanitaires. Des actes, témoins d’une intolérance de la société congolaise, elle-même pourtant productrice de personnes vivant dans la rue. Curieusement, un jour on se soucie de la manipulation politicienne. Non pas que les shégués méritent d’être manipulés parce pauvres et sans défense, mais que les discours ne suffisent pas. Dénoncer les manipulations ne suffit pas. Il faut des actions protègent des manipulations. Ce sont des conditions de vie acceptables, humaines, respectueuses des droits de l’homme et de la dignité.

Eric Cibamba

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

Vous pouvez aussi lire!

Pollution de l'air

Beaucoup de véhicules, beaucoup de pollution à Lubumbashi

Plus de 15.000 véhicules circulent dans le transport en commun à Lubumbashi. Des moteurs qui tournent à plein régime

Lire plus...
Déplacés internes, Pweto

3.9 millions de déplacés internes en RDC en 2017

Le chiffre pourrait faire la population de certains pays africains : 3.9 millions. Seulement en RDC, vaste pays d’Afrique centrale,

Lire plus...
Cheminée de la Gécamines, Cobalt

La Chine la RDC, le cobalt et la transition énergétique

La lente et très à la mode marche vers les énergies propres, à faible production de carbone, place la

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders