Des partis politiques presque sans politique connue

In Politique
Passeport, Partis politiques

Les partis politiques en République Démocratique du Congo jouent à un jeu presqu’incongru. Plusieurs arrivent à peine à se faire comprendre quant à leurs visées. Une chose est sûre pour tous, cependant : ils cherchent à arracher des postes au gouvernement ou dans l’administration publique.

Les partis politiques militent à promouvoir la personne de leurs leaders en vue d’une certaine notoriété. Certains d’entre eux n’arrivent n’ont jamais aspiré à conquérir le parlement, la primature ou la présidence de la République.

Dans un enregistrement audio d’une réunion privée du parti présidentiel, PPRD, diffusé par l’hebdomadaire Jeune Afrique, Aubin Minaku dit de ces partis qu’ils ont été créés pour comme stratégie électorale. Bref, pas de partis politiques avec idéologie propre et objectifs précis. De leur nombre, plus de 400, dépend une partie de problèmes que connaît la RDC.

Des partis politiques presque creux

Ce sont eux, prétendument, que la réforme de la loi électorale achevée fin décembre 2017 visait. Une réforme qui a fixé à 1% le seuil de représentativité pour siéger à l’assemblée nationale. Des partis « satellites » qui, en réalité, se contentent des vice-ministres ou des ministères vus comme moins importants, parfois devant être regroupés en un seul, mais morcelés en 3 ou 4 pour se partager « le gâteau », d’après les mots d’Henri Mova, révélés dans l’enregistrement de Jeune Afrique fin 2017.

Atteindre cette fin difficile à saisir par la raison, presque tous les moyens sont bons. Certains partis excellent dans le sensationnel, les invectives et insultes contre toue voix discordante. Parfois, c’est jusqu’aux troubles à l’ordre public et autres manœuvres visant à diviser. Le discours tribal, régional u ethnique n’est souvent pas loin de cette sphère.

Ces partis ne se distinguent pas entre eux, presque tous étant calqués sur le même modèle. Ils se multiplient à l’instar des églises évangéliques. Parfois la seule différence n’existe que dans leurs dénominations. Mais en réalité, tous les partis congolais, opposition et pouvoir mis ensemble, pourraient bien se ramener à trois ou quatre grands partis.

Et la loi piétinée ?

Ces partis politiques fonctionnent pourtant « dans le respect de la loi ». La Constitution de la RDC dit clairement à son article, 6, 3e alinéa, que « les partis politiques concourent à l’expression du suffrage, au renforcement de la conscience nationale et à l’éducation civique. Ils se forment et exercent librement leurs activités dans le respect de la loi, l’ordre public et bonnes mœurs ». Mais le renforcement de la conscience nationale et la participation à l’éducation civique, c’est tout ce que ne font pas plusieurs partis. A l’inverse, on les accuse de radicaliser leurs partisans.

Cette disposition constitutionnelle n’est qu’à peine d’application et jamais dans son intégralité. Surtout pas par les partis qui se disent grands, puissants. Education civique, oui, mais les partis font à peine chanter convenablement l’hymne national, le sens du drapeau, les lois de la République.

Et lorsqu’on revient sur l’enregistrement sonore publié par Jeune Afrique, on comprend qu’en RDC, des partis se rencontrent parfois non pas pour faire avancer la démocratie, mais la faire gripper.

Eric Cibamba

You may also read!

Wallonie-Bruxelles, Nelly Kanteng

« Iriss, la vie comme elle change », le livre de Nelly Kanteng

« Iriss, la vie comme elle change », c’est le titre d’un romain que vient de publier par Nelly Kanteng, jeune

Lire plus...
Nepad, Afrique

« Agenda 2063 » : le Nepad lance « l’ Afrique que nous voulons »

C’est officiel. La campagne médiatique  sur l’agenda 2063  dénommé « l’ Afrique que nous voulons »  (TheAfricaWeWant Campaign) a été lancée au

Lire plus...
Lubumbashi, Gabriel Kyungu

Tueries à Lubumbashi : Gabriel Kyungu accuse de complicité l’assemblée du Haut-Katanga

L’opposant Gabriel Kyungu wa Kumwanza, accuse le parlement du Haut-Katanga de complicité criminelle. Il ne comprend pas, a-t-il expliqué

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders