Tueries à Lubumbashi : Gabriel Kyungu accuse de complicité l’assemblée du Haut-Katanga

In Actualités
Lubumbashi, Gabriel Kyungu

L’opposant Gabriel Kyungu wa Kumwanza, accuse le parlement du Haut-Katanga de complicité criminelle. Il ne comprend pas, a-t-il expliqué au cours d’un point de presse tenu le 12 avril à Lubumbashi, que les élus restent silencieux devant l’escalade des tueries dans la province.

Alors que des tueries suivies des protestations populaires hostiles aux services de sécurité se multiplient à Lubumbashi, Gabriel Kyungu charge le parlement provincial. Mercredi, un groupe de personnes armées a tué deux personnes dans une même maison, au quartier Lido-Golf. Comme à chaque fois que cela arrive, des habitants du quartier protesté, accusant la police d’être derrière ces tueries.

Un silence « criminel » de l’assemblée du Haut-Katanga, selon Gabriel Kyungu

Alors qu’il revenait de Kinshasa, le gouverneur Pande mis en garde les auteurs de cette insécurité. Dans la foulée, il a fait un commentaire qui n’est pas passé inaperçu chez Gabriel Kyungu. « J’ai été surpris, choqué de suivre Pande comparer les bandits aux partis politiques. Le peuple a besoin d’entendre dire que : « nous allons mettre hors d’état de nuire les bandits » », a déclaré l’opposant.

Député élu de Lubumbashi, en 2006 dans le Katanga, Gabriel Kyungu a aussi pointé le silence du parlement provincial. Le président de ce parlement « doit faire son travail ». Puisque le « silence de l’hémicycle dans la situation sécuritaire est dans une complicité criminelle », a insisté l’ancien président du parlement du Katanga (2006-2015).

Eric Cibamba

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

La chute du cobalt fait chuter Mutanda mining dans le Lualaba

La société minière Mutanda Mining (Mumi), appartenant à Glencore, traverse des moments difficiles. Elle annonce ne plus faire de

Lire plus...
Hubert Tshiswaka

Hubert Tshiswaka: « Les jeunes doivent participer au changement »

Au forum sur l’autonomisation des jeunes Congolais, le défenseur des droits de l’homme Hubert Tshiswaka a invité les jeunes

Lire plus...
Patrick Muyaya

Patrick Muyaya : « Il faut que les Congolais cessent d’être un problème pour eux-mêmes »

Les jeunes des villes congolaises sont des « privilégiés ». Et pour cela, ils ont le devoir d’agir pour les autres

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders