Le premier salon de jeunes entrepreneurs à Lubumbashi

In Congo profond
Marketing Days, Lubumbashi, Jeunes entrepreneurs

La révolution entrepreneuriale fait son temps à Lubumbashi. Les jeunes créateurs d’entreprise qui se veulent porteurs d’avenir ont décidé de passer à la vitesse supérieure. Ils viennent d’organiser le tout premier salon des jeunes entrepreneurs en RDC. Durant trois jours, du 1er au 3 juin, des jeunes entrepreneurs ont exposé et vendu les fruits de leurs génie, et le produits et/ou service de leurs entreprises.

Des « made in Drc » très ingénieux

Plusieurs secteurs ont été représentés au cours de ce salon qui a enregistré des innovations locales calquées sur des modèles occidentale. Le jeune David par exemple, a présenté sa machine à jeu suivant le modèle de « Questions pour un champion », nommée « Katsam ». « Cette machine peut accueillir jusqu’à 4 personnes. Elle fonctionne au courant électrique, contient des lumières et une alarme qui se déclenche quand un joueur appuie à temps sur le déclencheur », explique son concepteur.

De l’autre côté, c’est le jeune Claude Kikunda qui présentait sa limousine made in Lubumbashi. « Il y a dessus plusieurs matériels réutilisés, ça se voit, mais d’autres neufs. Malgré tout, il fallait oser pareille aventure. C’est là que l’on devrait voir l’intérêt du gouvernement à soutenir les efforts des jeunes », a commenté un curieux après sa découverte de cette limousine.

Du parfum ou vin fabriqué à Lubumbashi était aussi au rendez-vous. La maison « Bon Berger » qui réalise ces parfums, entre autres, assure que « les importations anéantissent les produits locaux mais chacun devrait décider de consommer local. Ces parfums sont de la même qualité que ceux exportés, et si nous avions des installations appropriées, alors là nous ferions encore mieux ».

« Croire nous pour booster notre économie »

Le réseau solidaire des jeunes entrepreneurs du Congo (RESOJEC) qui a co-organisé ce salon de jeunes entrepreneurs se convainc que la promotion de l’entrepreneuriat local doit se faire d’abord par la confiance en l’entrepreneur local. Une conviction partagée par Andy Angel, jeune entrepreneur venu de Likasi, à 120km de Lubumbashi. « Nous encourageons aussi la participation à pareilles rencontres. C’est une des façons de nous vendre mais bien plus encore, de nous consommer pour nous soutenir. Nous devons avoir foi en nos produits pour booster notre économie.», disait-il.

C’était ailleurs là l’objectif principal de ce salon. « Promouvoir les produits et services des jeunes entrepreneurs locaux qui ont souvent du mal être connus ou à se faire de la visibilité. Mais c’était aussi l’occasion t’attirer et de former ceux qui n’ont jamais eu cette opportunité alors qu’ils seraient des entrepreneurs potentiels. Enfin, nous voulions aussi encourager la population à consommer local », selon Kakel Mbumb, coordonnateur du Resojec.

Mais, ce salon était-ce opportun ?

D’aucuns croient qu’il fallait ce salon pour afficher au grand public le savoir-faire local. Mais des sceptiques n’espèrent aucun changement. C’est le cas de Gratien Kanyinda, visiteur à ce salon. « Franchement, à voir ce qui est à affiché, on peut dire qu’il y a des efforts qui sont faits. Mais je ne crois pas que cela puisse changer quoi que ce soit. Il faut de la politique pour cela, or ce n’est pas la préoccupation de nos gouvernants. Bref, ça ne servira qu’à s’afficher », croit ce jeune.

Mais Yves Ngoy, représentant l’office de promotion des petites et moyennes entreprises du Congo (OPEC) est convaincu du contraire. « C’est une lutte contre la pauvreté par la création de l’emploi. Nous encourageons, et croyons en ces jeunes entrepreneurs qui émergent et aident l’Etat à canaliser d’autres jeunes dans des structures entrepreneuriales qu’ils créent ».

Ce premier salon de jeunes créateurs d’entreprise devrait s’organiser à travers le pays, assurent les initiateurs. Sa première édition a connu expositions et formations, avec une moyenne journalière de près de 400 visiteurs.

Fidèle Bwirhonde et Thierry Mulumba

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Hubert Tshiswaka

Hubert Tshiswaka: « Les jeunes doivent participer au changement »

Au forum sur l’autonomisation des jeunes Congolais, le défenseur des droits de l’homme Hubert Tshiswaka a invité les jeunes

Lire plus...
Patrick Muyaya

Patrick Muyaya : « Il faut que les Congolais cessent d’être un problème pour eux-mêmes »

Les jeunes des villes congolaises sont des « privilégiés ». Et pour cela, ils ont le devoir d’agir pour les autres

Lire plus...
Autonomisation des jeunes

RDC : Quelles politiques publiques pour autonomiser les jeunes ?

Le forum sur la gouvernance inclusive et la jeunesse en RDC a démarré mercredi 7 août 2019 à Kinshasa.

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders