La RDC brûle pour la première fois des défenses d’éléphants au parc de Garamba

In Environnement
Parc de Graamba, Eléphants

Le parc national de Garamba, dans le nord-est de la RDC, a célébré ses 80 ans depuis la fondation le 13 juin. L’un des plus anciens de parcs du pays fondé en 1938, il renferme d’importantes espèces fauniques. On y trouve des éléphants, des rhinocéros blancs et des girafes.

A l’occasion, les responsables du parc de Garamba ont brûlé des défenses d’éléphants saisies. Elles sont témoins du braconnage qui n’en finit pas de décimer les populations d’éléphants, une espèce protégée et menacée en RDC.

Défenses d’éléphants brûlées

C’est la première fois, explique l’ambassade des Etats-Unis à Kinshasa dans un poste sur Facebook, que des défenses sont brûlées en public en RDC. L’ambassade note l’importance de renforcer la sécurité dans le parc. Elle parle en plus « d’un signal fort à l’endroit des braconniers, des trafiquants et de la population en général ».

Pour sa part, l’ambassadeur de l’Union européenne en RDC, Bart Ouvry, y voit « un message clair » pour décourager les braconniers. « L’ivoire n’a plus de valeur, la conservation de la nature est une plus-value au Congo », écrit-il sur son compte Twitter.

Garamba, source importante d’emploi

Le commerce d’ivoires reste interdit en RDC et fortement puni ces dernières années. Garamba représente pour le Haut-Uele, une source d’emploi importante. D’après le site 7sur7, il est l’un des plus importants employeurs de la région. « En 2017 seulement, écrit le média, il a assuré des programmes de sensibilisation à plus de 1.500 étudiants et des soins de santé à plus de 9.700 personnes. »

Avec ses 5.000 Km2, le parc de Garamba, renferme des espèces fauniques remarquables comme les éléphants et le rhinocéros blancs. On y trouve, en plus, des hippopotames, des buffles et des girafes. En 1980, l’Unesco l’a inscrit au patrimoine mondial. Mais à cause des guerres successives que connaît le nord-est de la RDC depuis 1996, le parc a été inscrit au patrimoine mondial en péril.

You may also read!

Christian Mwando, Moïse Katumbi

Le député Christian Mwando a marché pour le retour de Moïse Katumbi

Hommes et femmes, tous membres de l'Unadef sont descendus dans la rue à Lubumbashi le 6 août, pour réclamer

Lire plus...
Christian Mwando, Moïse Katumbi

Manifestations à Lubumbashi autour du retour de Moïse Katumbi

Lubumbashi a connu, lundi 6 août 2018, une matinée tendue en plusieurs endroits. La police a tiré plusieurs fois

Lire plus...
Lubumbashi, Insécurité, RDC

« Violences policières et abus de droits de l’homme », dénoncent 29 ONG de RDC

Des violences policières ainsi que les abus des droits humains. 29 organisations de la société civile de la RDC

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders