« Mzee Haki », une bande dessinée au secours des droits humains à Lubumbashi

In Actualités
Mzee Haki

Une bande dessinée, la méthode est on ne peut plus originale pour vulgariser les droits de l’homme. Pourtant c’est cette méthode que l’Asbl Justicia a choisie pour faire connaître les Droits humains et apprendre la population à les défendre. C’est l’objectif de la BD « Mzee Haki » présentée officiellement le 28 juin à Lubumbashi.

Étendue sur sept (7) planches, « Mzee Haki » est un support de sensibilisation présentant un vieux sage répondant aux inquiétudes et ignorances de son entourage sur les droits de l’homme. Il se retrouve dans un village où mille et une question se posent sur la vie quotidienne et seul lui peut répondre.

A Lubumbashi, sud-est de la République Démocratique du Congo, le document a été présenté aux animateurs des organisations de la société civile et responsables des ONG de défense des droits de l’homme.

«Dans ce pays, comme dans cette ville, les droits de l’homme souffrent d’une violation accrue continuellement. Et l’ignorance en la matière caractérise la population. Les médias ordinaires ne sont suivis que très peu. Il fallait donc un nouveau support qui parle de soi, aux lettrés et illettrés». C’est l’explication de Me Timothée Mbuya, responsable de l’Asbl Justicia qui a publié « Mzee haki ».

Mzee Haki, pour les Droits de l’homme

Mais pour les participants à la séance de présentation de cette BD, il y a insuffisance d’angles choisis. « C’est un support important et original mais le maintenir seulement en français réduit le champ de mobilisation », se plaint madame Dorcas, d’une association présente à la cérémonie. A Timothée Mbuya de réagir : « Nous prévoyons la version swahili pou Lubumbashi et Tshiluba pour Mbuji-Mayi. Pour Kinshasa, la traduction n’est pas prévue mais tout dépend de nos bailleurs de fonds ».

La sortie officielle de « Mzee haki », a coïncidé avec l’annonce de la clinique juridique, aussi portée par Justicia. « L’objectif est de porter secours aux victimes de toutes les violations de droits humains, mais spécialement les femmes. Elle orientera les victimes vers des personnes spécialisées de quatre organisations de la société civile offrant de l’aide légale en faveur des personnes vulnérables », précisait l’organisation.

La bande dessinée conçue et réalisée à Lubumbashi par Trésor Tshimanga, un bedéiste connu sou se nom de « T-Tshim », a été financée par l’USAID à travers l’association du Barreau Américain.

Fidèle Bwirhonde

You may also read!

Christian Mwando, Moïse Katumbi

Le député Christian Mwando a marché pour le retour de Moïse Katumbi

Hommes et femmes, tous membres de l'Unadef sont descendus dans la rue à Lubumbashi le 6 août, pour réclamer

Lire plus...
Christian Mwando, Moïse Katumbi

Manifestations à Lubumbashi autour du retour de Moïse Katumbi

Lubumbashi a connu, lundi 6 août 2018, une matinée tendue en plusieurs endroits. La police a tiré plusieurs fois

Lire plus...
Lubumbashi, Insécurité, RDC

« Violences policières et abus de droits de l’homme », dénoncent 29 ONG de RDC

Des violences policières ainsi que les abus des droits humains. 29 organisations de la société civile de la RDC

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders