Les femmes lèvent le ton contre l’insécurité à Lubumbashi

In Congo profond
Insécurité, Lubumbashi

L’insécurité, en chef qui conquiert Lubumbashi, ne laisse personne indifférente. Plus d’une centaine des femmes de Lubumbashi ont marché pacifiquement le mercredi 4 juillet 2018. Elles ont ainsi dénoncé l’insécurité et appelé au retour à la paix dans la ville.

Bouches fermées, calicot et pancartes en mains, elles ont doucement marché les femmes jusqu’au gouvernorat du Haut-Katanga, à Lubumbashi. Ces femmes, membres de la société civile locale, ont dit leur mécontentement sur l’ insécurité qui n’en finit pas dans la ville.

Les femmes disent non au viol

Le message de cette marche est bien clair sur leurs calicots : « non aux viols et tueries des paisibles citoyens. Mais oui pour une armée et une police professionnelles ». Dans les tueries qui secouent Lubumbashi depuis 2016, les femmes sont violées à l’occasion des vols et tueries.

La société civile de Lubumbashi a récence 37 cas de viols lors de vols nocturnes. Les marcheuses l’ont dans leur mémorandum lu devant le vice-gouverneur Kalenga Membepa qui les a reçues. Des viols enregistrés dans l’espace de trois mois, du 31 mars au 03 juillet 2018.

Des femmes journalistes marchent

A l’occasion, ces femmes ont interpellé l’autorité provinciale afin d’assurer la sécurité du Haut-Katangais. Sur les affiches qu’elles portaient, on pouvait lire, à propos : « que l’autorité provinciale prenne ses responsabilités pour sécuriser la femme et la jeune fille en matière des viols pour la certitude du lendemain meilleur ».

Ces femmes ont tout de même reconnu les efforts du gouvernement provincial à travers les opérations kibunu et kimia. Une mobilisation, diversement appréciée à Lubumbashi, censée restaurer la paix et la confiance de la population en ses services de sécurité.

Jean Kalenga plaide pour une dénonciation

Des femmes journalistes ont-elles aussi pris part à la marche. Elles ont exigé pour le part, « le respect de la femme, la mère du monde ».

En réaction à ces doléances, le vice-gouverneur du Haut-Katanga a dit on assurance que les mesures sont en cours pour sécuriser la population. Sur quoi a-t-il demandé de dénoncer tout suspect vivant dans proche de sa maison.

Eric Cibamba

You may also read!

Kipushi ville

Marche pacifique à Kipushi pour réclamer le statut de ville

Des organisations de la société civile, des jeunes ainsi que des ressortissants de Kipushi vivant à Lubumbashi ont marché

Lire plus...
Bemba et Katumbi

Silence pesant de Bemba et Katumbi au sujet de Tshisekedi-Fayulu

Leurs points de vue sont très attendus sur l’élection et l’installation de Félix Tshisekedi comme président de la RDC

Lire plus...
Gabriel Kyungu

Gabriel Kyungu siégera à Lubumbashi à l’assemblée provinciale

Gabriel Kyungu wa Kumwanza, élu à la députation nationale et en même temps au parlement provincial à Lubumbashi, a

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders