Plus de meeting de campagnes autorisées à Kinshasa

In Politique
Lubumbashi, Campagne électorale, Fayulu

C’est fini, les rencontres publiques à Kinshasa dans le cadre de la campagne électorale. Ainsi en a décidé, mardi 18 décembre, le gouverneur de la capitale congolaise. Il dit prévenir des violences des « extrémistes » des principaux camps des  candidats à la présidentielle.

Dans un communiqué signé par le gouverneur André Kimbuta, il existe de réels risques de violences dans la capitale. Des militants extrémistes des « tous les camps » des grands candidats à la présidentielle auraient décidé de se confronter. Il s’agit des coalitions du pouvoir FCC, Lamuka et Cach de l’opposition. D’où la suspension des meetings. La campagne peut toutefois continuer dans les médias, précise le communiqué.

Meetings de campagne électorale annulés

Place Sainte Thérèse, toujours dans la capitale Kinshasa, la coalition Lamuka avait prévu un meeting du candidat Fayulu le même mercredi. Sur les réseaux sociaux, certaines personnes ont rapporté l’appel de la police à stopper la préparation en cours depuis le matin.

Pour la coalition Lamuka, la décision des autorités provinciales suspendant la campagne électorale, décrédibilisent davantage les élections qui vont avoir lieu dans un peu plus de trois jours. « Peut-on parler encore d’élection ? interroge Olivier Kamitatu, conseiller de l’opposant Moïse Katumbi, soutenant le candidat Fayulu. Pour l’opposant Fidèle Babala, un proche de Jean-Pierre Bemba, le gouverneur de Kinshasa devrait démissionner s’il est incapable de sécuriser la population.

Les élections, et après ?

Il énumère alors des situations selon lui décrédibilisant le processus en cours : la controversée machine à voter, des violences mortelles impliquant les services de sécurité et à présent les meetings interdits.

D’autres commentaires, par ailleurs, mettent en avant les conséquences de la décision prise par les autorités locales. Il y a des risques, en effet, que certains partis tentent d’ignorer cette décision et que des troubles se produisent dans la capitale la veille des élections.

You may also read!

Kipushi ville

Marche pacifique à Kipushi pour réclamer le statut de ville

Des organisations de la société civile, des jeunes ainsi que des ressortissants de Kipushi vivant à Lubumbashi ont marché

Lire plus...
Bemba et Katumbi

Silence pesant de Bemba et Katumbi au sujet de Tshisekedi-Fayulu

Leurs points de vue sont très attendus sur l’élection et l’installation de Félix Tshisekedi comme président de la RDC

Lire plus...
Gabriel Kyungu

Gabriel Kyungu siégera à Lubumbashi à l’assemblée provinciale

Gabriel Kyungu wa Kumwanza, élu à la députation nationale et en même temps au parlement provincial à Lubumbashi, a

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders