Les causes du malaise de Félix Tshisekedi à son investiture

In Politique
Félix Tshisekedi, Lubumbashi

Historiques, l’investiture de Félix Tshisekedi et sa passation de pouvoir avec le président Joseph Kabila le sont. Tout aunta que son malaise.

Félix Tshisedi a prêté serment le 24 janvier 2018 comme 5e président de la République démocratique du Congo. Emu, Tshisekedi a connu un malaise l’ayant conduit à interrompre momentanément son discours programme avant de réapparaître et continuer. Des excuses, mais aussi de l’humour, le nouveau président a évoqué une fatigue accumulée durant la campagne électorale.

Dans son discours d’investiture, il a salué la lutte des mouvements citoyens et de la société civile et de l’église catholique, la Cenco, autour de l’alternance politique. Mais aussi, le nouveau président a salué son prédécesseur, Joseph Kabila pour son engagement à l’alternance du pouvoir.

Félix Tshisekedi a aussi promis de rétablir les libertés citoyennes, les droits de l’homme, la sécurité et la lutte contre la corruption. Spécialement, il a promis de mettre un terme aux violences mortelles dans les Kasai, dans les Kivu et à Yumbi où les gens continuent de mourir encore d’après lui.

Décryptage d’un incident historique 

Félix Tshisekedi
Félix Tshisekedi durant son discours d’investiture le 24 janvier 2019.

D’après le récit du président Félix Tshisekedi lui-même, les raisons de son malaise qui a interrompu la cérémonie pendant quelques minutes sont simples. Une longue campagne électorale, dépassant les 30 jours prévus dès lors que la Centrale électorale, Céni, a reporté d’une semaine la date des élections. Soit du 23 au 30 décembre 2018. Mais aussi, d’après sa version, les émotions s’en sont mêlées. C’est logiquement compréhensible.

Mais d’autres raisons pourraient cependant y avoir bien concouru. C’est d’abord l’atmosphère de la journée : 33°C, au thermomètre. Et dans une ambiance voulue historique : deux présidents élus se succédant, un nouveau et un ancien. Une première au Congo depuis 59 ans environ que dure l’indépendance du pays.

Des habits neufs, et « gênants » pour Félix Tshisekedi

Il faut peut-être aussi voir la tenue même du nouveau président. Félix Tshisekedi est apparu, sous les applaudissements et cris de joie de ses sympathisants, en habits tout neufs. Rien d’anormal. Sauf à considérer sa démarche, balançant en avant ses jambes comme handicapé, pour un homme de 58 ans qui a encore la vigueur dans son corps. Tout de suite, on pouvait l’imaginer dans de nouvelles chaussures. Explication alors de sa démarche momentanément inhabituelle.

Aussi, tout le monde a pu voir se dessiner sous sa veste « sur taille » son gilet pare-balle. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne s’y plaisait pas assez. Il devait pourtant faire avec pour ce jour « historique » qui n’autorise aucune négligence. Tout comme d’ailleurs chez son prédécesseur Joseph Kabila qui lui, militaire de son état, paraissait plus à son aise dans le même état, d’après les regards d’experts.

Un protocole lacunaire

C’est sans compter avec un protocole visiblement lacunaire. La tribune centrale était jonchée de personnes debout, parfois empêchant les deux présidents d’apparaître devant les caméras d’une télévision officielle qui semblait loin d’une réalisation historique pour une journée de de cette ampleur.

Le concours de ces événements pour le moins surprenants quand on sait que le protocole d’Etat a eu plus d’une semaine pour se préparer, pourrait bien expliquer l’incident qui a froissé l’événement. Puisqu’alors que le président Tshisekedi est réapparu, s’amusant en invitant le public à

You may also read!

Kipushi ville

Marche pacifique à Kipushi pour réclamer le statut de ville

Des organisations de la société civile, des jeunes ainsi que des ressortissants de Kipushi vivant à Lubumbashi ont marché

Lire plus...
Bemba et Katumbi

Silence pesant de Bemba et Katumbi au sujet de Tshisekedi-Fayulu

Leurs points de vue sont très attendus sur l’élection et l’installation de Félix Tshisekedi comme président de la RDC

Lire plus...
Gabriel Kyungu

Gabriel Kyungu siégera à Lubumbashi à l’assemblée provinciale

Gabriel Kyungu wa Kumwanza, élu à la députation nationale et en même temps au parlement provincial à Lubumbashi, a

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders