Ebola persiste, le report des élections dans Beni-Butembo n’y a rien changé

In Environnement
Ebola RDC

Cinq mois environ après son annonce en République démocratique du Congo, l’épidémie d’Ebola ne faiblit pas. La RDC avoisine désormais les 460 décès alors que les réticences des populations compliquent la riposte gouvernementale.

C’est exactement 459 décès enregistrés au 28 janvier 2019 dont 405 sont confirmés causés par Ebola. Une épidémie qui a depuis le début, en août 2018, touché 682 personnes sur les 736 cas suspectés.

Katwa, nouvel épicentre d’ Ebola dans le Nord-Kivu

Jusqu’à lundi dernier, les équipes médicales et de recherches examinaient encore 161 cas suspects, indique le ministère de la santé de RDC. Pour l’instant, le foyer d’ Ebola se situe à Katwa dans le Nord-Kivu, en territoire de Beni.

Parmi les causes de l’épidémie, le ministère cite la réticence des communautés face aux mesures de prévention que les équipes médicales indiquent. Mais aussi les manifestations de décembre 2018 au cours desquelles des malades avaient fui le centre d’ Ebola.

C’était à l’occasion de l’annonce par la commission électorale de la RDC, la Céni, du report à mars prochain des élections dans la région. Alors que le reste du pays allait voter le 30 décembre, les autorités congolaises et de la Céni avaient estimé qu’il y avait des risques de propagation de la maladies la zone en épidémie allait voter.

Lire aussi « Ebola en RDC : 12 nouveaux cas, 3 décès dans le nord-ouest »

« Tout ralentissement de la riposte augmente le risque de propagation de l’épidémie d’ Ebola » annonce le ministre de la santé. Allusion faite aux manifestations de Beni et Butembo contre la décision de la Céni.

Une épidémie qui fait reporter les élections dans Beni et Butembo

A propos du report des élections, dans une interview accordée à Habari RDC, le ministre de la santé Oly Ilunga répond à une question sur le danger estimé de propagation de l’épidémie sur Beni et Butembo allaient voter. Nous vous proposons ci-dessous un extrait à ce propos.

Habari RDC : La Céni avait décidé de reporter les élections à Beni et Butembo à cause de cette épidémie d’Ebola. Ce report était-il justifié ?

Oly Ilunga : Organiser les élections n’est pas notre rôle. Nous sommes un ministère technique et notre principale mission est d’organiser la riposte contre l’épidémie et de faire des recommandations sur les mesures d’hygiène à chaque fois qu’il y a des réunions publiques.

Habari RDC : Pourquoi la Céni n’a-t-elle pas pris en compte vos recommandations, notamment le lavage de mains devant chaque bureau de vote ?

Oly Ilunga : Je ne suis pas membre de la Céni. Je crois qu’elle a pris la décision en âme et conscience, en fonction des informations dont elle disposait et après avoir évalué les risques.

Retrouvez l’intégralité de cette interview sur Habri RDC

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Lubumbashi, toilettes

On adore les fréquenter, pas soigner les toilettes à Lubumbashi

Les humains passeraient un quart de leur vie dans une toilette. Et faisant partie de l'hygiène des familles et

Lire plus...
Lifebuoy, Hyper Psaro

[Sponsorisé] Mains propres pour tous avec Lifebuoy

A l’occasion de la journée de lavage des mains, le 15 octobre 2019, la société Hyper Psaro, de Lubumbashi,

Lire plus...
Sommet Infrastructure

​Des prix Nobel de la paix pour les africains sans la paix en Afrique

D'aucuns pensent que les prix Nobel de la paix attribués aux africains portent un goût amer. Inconcevable pour eux

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders