Retour de Moïse Katumbi : Clotilde Mutita contre la « séquestration » du leader de Lamuka par Ensemble

In Politique
Moïse Katumbi Chapwe

Face aux positions de certains ténors de Ensemble pour le changement dans le Haut-Katanga, exigeant à Moïse Katumbi de quitter la coalition Lamuka, Clotilde Mutita, prend sa liberté. L’ancienne maire adjointe de Lubumbashi et cadre de l’UNADEF, parti membre de Ensemble, pense qu’il faut rester loyale.

Clotilde Mutita
Clotilde Mutita, ancienne maire adjointe de Lubumbashi, membre de Ensemble pour le changement. Photo Eric Cibamba

Clotilde Mutita (photo) évoque des raisons de loyauté, de fidélité, d’obéissance, de soumission et de discipline envers le leader de « Ensemble », Moïse Katumbi. L’une des femmes leaders ayant risqué sa vie lors des marches réclamant le retour de l’ancien gouverneur du Katanga, elle estime pour sa part qu’il est normal entant que co-fondateur et homme de principe, que Moïse Katumbi demeure Lamuka.

De cette façon, Mutita se désolidarise de l’autre tendance au sein de la plate-forme, clairement pro-Tshisekedi, qui demande à Katumbi de les rejoindre. Or, ce dernier entretient le flou, et vient d’entamer la première présidence tournante de Lamuka, la plate-forme électorale ayant porté Fayulu à la présidentielle de 2018, et qui vient de changer en plate-forme politique.

Et si Katumbi claquait la porte à Lamuka ?

Pas envisageable pour l’heure. Même si, en restant dans Lamuka où Fayulu qui ne reconnaît pas toujours la victoire de Félix Tshisekedi, ne désarme pas. Or, Katumbi vient de bénéficier du soutien de Tshisekedi, dans le cadre de sa promesse de décrisper le climat politique. L’opposant a annoncé son retour de l’exil en Europe, le 20 mai par Lubumbashi.

Lire aussi : Silence pesant de Bemba et Katumbi au sujet de Tshisekedi-Fayulu

Cependant, s’il sera question un jour que Katumbi s’éloigne de Lamuka, Clotilde Mutita n’hésite pas de suivre la voie de la raison. C’est le sens qu’elle donne à la « discipline » et à la « loyauté dont elle parle ». « La vie c’est des décisions graves, annonce-t-elle à Congo Durable. « Quitter ou rester au sein de Lamuka sera une décision que devra prendre le leader », Moïse Katumbi.

Par ailleurs souligne l’ancienne maire de Lubumbashi, vu que Katumbi est co-fondateur de Lamuka, il serait inconfortable pour lui d’abandonner. C’est une question de logique. C’est dans ce sens que Mutita croit qu’il est une des icônes de la renaissance africaine du leadership politique africain.

Eric Cibamba

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Fraude douanière, Taxes, Katanga

RDC : Indépendance dans une économie aux mains d’étrangers ?

La RDC, un pays indépendant. Mais seulement sur le plan politique, et il faut en plus le démontrer. Du

Lire plus...
Photographie, presse

Responsabilité sociale des journalistes, l’initiative de l’Unpc dans le Katanga

L'union nationale de la presse du Congo a clôturé son atelier de formation des journalistes à Lubumbashi. Il s'agissait

Lire plus...

Le calme à Lubumbashi, au lendemain des marches contre l’Afrique du Sud

Un vendredi plus calme que la veille à Lubumbashi. La police était visible à plusieurs endroits de la ville,

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders