RSF à Félix Tshisekedi : ne pas « recourir aux méthodes de censure de l’ère Kabila »

In Actualités
Félix Tshisekedi, Lubumbashi

L’ONG de défense de la liberté de la presse Reporter sans frontières demande la réouverture d’un média fermé le 29 juin à Kinshasa. La RTVS1 dont il est question, est un média de l’opposant Adolphe Muzito, ancien premier ministre passé à l’opposition.

Le 29 juin, la veille du 59e anniversaire de l’indépendance de la RDC, une émission avait lieu sur RTVS1. Ses invités appelaient à la marche organisée par la coalition de l’opposition dont fait partie Adolphe Muzito, le 30 juin.

Pas de méthodes de censure de l’ère Kabila

« RSF demande aux nouvelles autorités de ne plus recourir aux méthodes de censure qui prévalaient pendant l’ère Kabila », indique le communiqué de l’ONG internationale.

D’après le communiqué de RSF (Reporter sans frontières), le signal de RTVS1 a été coupé en pleine émission. Ce qui constitue, poursuit le même document, une contradiction avec le voeu exprimé, deux fois de suite par le Félix Tshisekedi. A son investiture, il avait promis de faire de la presse un véritable 4e pouvoir en RDC. Le nouveau président a ensuite renouvelé le même voeu le 3 mai, à l’occasion de la journée nationale de la liberté de la presse. Il parlait alors de faire de la presse « un des moteurs essentiels de l’Etat de droit ».

« C’est un véritable acte de censure qui est en totale contradiction avec les promesses effectuées par le nouveau président en matière de liberté de la presse, estime Arnaud Froger, responsable du bureau Afrique de RSF. Les exactions commises contre les journalistes et les médias congolais sont en baisse depuis le début de l’année. Nous exhortons la nouvelle administration à ne pas revenir en arrière avec des méthodes de censure à l’oeuvre sous le régime de Joseph Kabila ».

Félix Tshisekedi à l’épreuve…

Pour l’ONG Journaliste en danger (JED), la directrice de la RTVS1, Bijou Ndjodji, a déclaré avoir échangé par téléphone avec des agents du Réseau national de télécommunications par satellite avant la coupure du signal. Ces agents lui auraient dit, indique JED, que l’ordre émanait de la présidence de la République.

Pour JED, quels que soient les griefs qui peuvent être portés contre l’émission « Spécial Lamuka » qui semble être à l’origine de la coupure, « il est disproportionné de suspendre toutes les activités de la RTVS 1 à cause d’une seule émission. » Pour cela, l’ONG congolaise demande les vraies raisons de cette décision. Elle interpelle en plus le Conseil de l’audiovisuel et de la communication sur la liberté de la presse. Aussi l’invite-t?elle à « s’impliquer pour faire cesser censure qui prive d’informations des centaines de personnes et obtenir la reprise des émissions de ce média ».

Vérité des urnes pour Lamuka et Fayulu

Le 30 juin, la police a dispersé la marche de Lamuka, puisqu’elle n’avait pas été autorisée par le gouverneur de la ville de Kinshasa. Ce dernier avait déploré une manifestation, qui n’honore pas selon lui la mémoire de l’indépendance célébrée le jour choisi par l’opposition.

Lamuka, la plateforme politique qui réunit les principaux opposants dont Martin Fayulu qui revendique toujours la victoire, réclame la vérité des urnes. Aussi, le même jour, les manifestants protestaient contre la décision de la Cour constitutionnelle qui a invalidé les mandats d’une vingtaine de ses députés.

 

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Félix Tshisekedi

FCC de Kabila versus AFDC de Lukwebo : ça pourrait profiter à Félix Tshisekedi

Entre l’Alliance des forces démocratiques du Congo et ses alliés (AFDC-A) et le Front commun pour le Congo (FCC),

Lire plus...
Lubumbashi, Insécurité, RDC

Les séparatistes Bakata-Katanga étaient aux portes de Lubumbashi le 11 juillet

Au moins 1 soldat, indiquent des sources non-officielles, a péri dans une incursion des indépendantistes Bakata-Katanga en périphérie Est

Lire plus...
Déplacés internes, Pweto, Population africaine

Agir maintenant sur le doublement de la population africaine

La population africaine, et la RDC est concernée, devrait doubler d’ici à 2050. Une telle perspective suscite des inquiétudes

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders