Deux ONG appellent à délivrer un passeport à Salomon Idi

In Politique

Le Centre pour la Justice et la Réconciliation et Justicia Asbl, deux Ongs de droit de l’homme, appellent à une délivrance de passeport au conseiller de l’opposant Moïse Katumbi. Salomon Idi Kalonda n’est pas revenu de l’exil avec son chef, faute de documents officiels pour voyager.

D’après les deux ONG, c’est une violation de la Loi fondamentale de la RDC que de ne pas délivrer un à citoyen de pièces d’identité.

Ces organisations citent l’article 30 alinéa 2 de la Constitution. Il stipule qu’« Aucun congolais ne peut-être expulsé sur le territoire de la République ni être contraint à l’exil, ni être forcé à vivre en dehors de sa résidence habituelle…»

Salomon Idi Kalonda vs Félix Tshisekedi 

Or, Salomon Idi n’a pas pu revenir au Congo avec Moïse Katumbi, faute de passeport. Au regard de cette disposition constitutionnelle, le CJR et Justicia Asbl exigent une protection de monsieur Idi Kalonda Salomon, conseiller et bras de droit de Moïse Katumbi. Protection exigée de la part des institutions de la République. En clair, les ONG demandent l’octroi de passeport pour qu’il puisse regagner son pays.

Les déclarations relatives à la violation de la Constitution et des droits de l’homme dans le dossier du passeport de Salomon Idi sont devenues un feuilleton loin de prendre fin. 

Une affaire de campagne électorale de 2018

Elles sont au coeur d’accusations qui visent particulièrement le président Félix Tshisekedi qui lui réglerait des comptes. Il lui serait reproché d’avoir été à l’origine de la controverse autour des études de Félix Tshisekedi. C’était alors la veille de la campagne électorale de 2018.

Toutefois, le 30 juin passé, le président avait déclaré que Salomon était Congolais et que rien ne l’empêchait de rentrer dans son pays.

Eric Cibamba

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Likasi, prison de Buluo

Likasi, Buluo : les autorités réagissent aux conditions exécrables des prisonniers

Les autorités du Haut-Katanga ont réagi, samedi 23 mai 2020 à l'alerte sur les conditions de vie exécrables des

Lire plus...
Jacques Kyabula

Jacques Kyabula, après avoir pleuré le jeune Smith à Lubumbashi

L'image reste pleine de sens et d'émotions. Jacques Kyabula Katwe, gouverneur du Haut-Katanga, regardant entre ses mains une photo

Lire plus...
Insécurité à Kolwezi

Insécurité à Kolwezi : A quand le changement des commandants de la police et de l’armée?

Les députés nationaux du Lualaba, dans le Sud-ouest de l'ex-Katanga, n'y vont pas d'une main mole pour dénoncer l'insécurité.

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders