Des médecins porteurs de faux documents dans le Lualaba

In Congo profond
Ordre des médecins, Kolwezi, Richard Muyej

L’ordre des médecins, dans la province du Lualaba à Kolwezi, déplore la circulation dans sa juridiction, des médecins porteurs de faux documents. Le 26 juillet, le conseil de l’ordre a envoyé une circulaire qui oblige à demander une autorisation avant de travailler.

La circulaire, publiée notamment sur Internet et dont l’authenticité a été confirmée à Congo Durable, s’adresse aux médecins et structures sanitaires. Tous secteurs confondus : public et privé, à Kolwezi et dans le Lualaba. Elle impose une autorisation préalable par le Conseil de l’ordre avant de travailler. Et toute demande devrait par ailleurs lui parvenir au moins un mois avant l’autorisation. Cette mesure s’applique en plus aux médecins nationaux et expatriés, indique la note.

« Nous avons des médecins sans numéro d’ordre qui travaillent sans être inquiétés », déplore Dr Juvénal du Conseil de l’ordre à Kolwezi. Avant d’ajouter que « beaucoup de médecins [sont] avec de faux documents. Quand on pose la question, explique-t-il à Congo Durable, ça pose de frustrations. »

Autorisation ou simple annonce de sa présence dans une province ?

La décision du Conseil de l’ordre des médecins a suscité beaucoup de critiques. Les commentaires dénoncent une mesure qui porte des germes de discrimination. C’est en plus, d’après les reproches, d’une forte référence à la province du Lualaba. Sur Twitter, Eloge Mwandwe considère, par exemple,  qu’« un médecin congolais reconnu par l’ordre national des médecins a le droit de travailler sur toute l’étendue du territoire ». Il dénonce alors le caractère très restrictif à la province du Lualaba. Même si la circulaire s’adresse aux structures de santé du Conseil provincial.

Pour Richard Ndambo, médecin, la loi évoquée par le Conseil de l’ordre des médecins à Kolwezi, ne requiert pas d’autorisation provinciale. « Nulle part il est question d’une autorisation préalable du COPROM pour exercer dans une province lorsqu’on est déjà inscrit au Tableau de l’Ordre. »

En plus, Dr. Richard Ndambo cite l’article 56 du Règlement intérieur de l’ordre des médecins du Haut-Katanga. « Tout médecin récemment installé dans la région est tenu de signaler sa présence au COPROM endéans les 15 jours de son arrivée/installation ». Autrement dit, il ne demande pas l’autorisation de fonctionner, selon lui.

Des médecins aux faux diplômes à Kolwezi et dans le Lualaba

La circulaire du conseil provincial de l’ordre des médecins ne cache toutefois pas son intention de contrôler la qualité de ses médecins. Dr Juvénal, membre de la direction de l’ordre, regrette que la circulaire incriminée ait été « mal interprété ».

D’après lui, dans ce contexte de suspicions, tout recensement pose de problème. La circulation de faux documents serait pourtant très répandue. Les structures médicales privées, de plus en plus nombreuses, sont particulièrement visées. « Mais quand on lui demande de s’identifier, il disparaît ou alors ça devient un problème de telle ou telle communauté. » Et d’assurer que ceux qui sont en ordre ne se plaignent pas. Car, explique ce médecin, ils ont « rempli les conditions de l’ordre de médecins. »

Ce phénomène existe même à Lubumbashi. Une jeune médecin partie pour une consultation dans une clinique privée des plus prestigieuses de la ville, explique avoir surpris un ancien condisciple d’université. Il n’avait cependant jamais terminé son cursus académique, ayant été exclu pour deux ans, après des échecs répétés. Il preste pourtant comme médecin régulier.

Didier Makal

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Taxes automobiles

Les conducteurs de taxis fuient les taxes automobiles à Lubumbashi

Payer les taxes ne mobilise pas beaucoup de personnes, notamment les automobilistes, à Lubumbashi. Surtout dans le transport en

Lire plus...

Tanganyika : des miliciens Twa rendent les armes

Dans le Tanganyika, les autorités de la province poursuivent de sensibiliser les groupes armés au désarmement volontaire. L'armée a

Lire plus...
Félix Tshisekedi, Lamuka

La paix durable, selon Félix Tshisekedi

Invité d'honneur au 2e Forum sur la paix à Paris, en France, le président congolais Féix Tshisekedi a donné

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders