Le Lualaba veut former les creuseurs artisanaux…

In Actualités

Kolwezi, capitale de la province du Lualaba, a reçu du 25 au 27 juillet, la 37e session du Forum investissement durable au Katanga (IDAK). La province a annoncé des initiatives visant à prendre en charge les exploitants miniers artisanaux, les creuseurs. Une d’entre elles vise à leur offrir une formation qui leur permette de sortir de l’artisanat.

Le forum de l’IDAK de juillet a porté  notamment sur les creuseurs artisanaux de cuivre et de cobalt. Le thème le dit plus explicitement d’ailleurs. L’« Envahissement des sites miniers des industriels et la problématique de leur sécurisation ». 

Avancer vers des solutions durables pour les creuseurs artisanaux 

Un thème qui résume le défi qui se pose à la province, mais aussi à tout l’ancien Katanga, producteur de cuivre et de cobalt. En juin, des creuseurs artisanaux ont manifesté pour exiger la création des sites d’exploitation artisanale comme prévu par la loi minière.

Peu avant, les autorités avaient décidé des déguerpissements des creuseurs artisanaux des sites attribués à des sociétés minières. Environ 40 d’entre eux avaient péri dans l’éboulement survenu dans une carrière de de KCC à KOV, des jours avant.

Lire aussi : A Kolwezi, les creuseurs demandent un site d’exploitation artisanale de cuivre et cobalt

Le gouverneur Richard Muyej, du Lualaba, avait déploré des pertes inutiles en vies humaines. Il avait également promis de trouver des solutions durables à l’exploitation artisanale des minerais qui emploie plus de 10.000 jeunes dans le Lualaba. 

A l’IDAK, cette semaine, il a rappelé son souci de mieux garantir un climat de quiétude à ceux et celles qui ont accepté d’investir dans le secteur des mines, indique le magazine Échos d’Afrique.

Encadrement des creuseurs artisanaux 

Ainsi, le gouverneur Richard Muyej a annoncé plusieurs autres options. C’est entre autres la création des sites tampons pour l’encadrement des creuseurs artisanaux clandestins. 

L’initiative comporte une autre innovation en elle. C’est le cas de la formation des creuseurs artisanaux. Cela devrait leur permettre d’acquérir des aptitudes à exploiter d’autres secteurs économiques que les mines. L’agro-pastoral et le tourisme, par exemple, deux domaines de passion du gouverneur. 

A travers la création des Zones d’exploitations artisanales, le gouvernement provincial du Lualaba espère apporter plus de sécurité et aux artisanaux et aux sociétés minières. De cette façon, la province du Lualaba entend complètement éradiquer les infiltrations des tiers dans les domaines des entreprises minières opérant sur son sol.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Félix Tshisekedi

Félix Tshisekedi et l’épreuve du « changement »

À l'heure où le président congolais, Félix Tshisekedi, va sortir enfin son gouvernement, on peut bien imaginer la somme

Lire plus...

Des ministres qui ont la confiance du peuple, demandent les confessions religieuses

Le premier ministre, Syvestre Ilunga Ilunkamba, reçoit les listes des candidats à son gouvernement le 10 août à Kinshasa.

Lire plus...

Les Congolais devraient-ils craindre les changements climatiques?

Les températures augmentent, la famine menace et l’eau manque de plus en plus dans le monde. L’insuffisance en eau,

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders