Un traitement curatif, et guérisons d’Ebola à Goma

In Actualités

Bonne nouvelle à Goma, dans l’Est de la RDC où un couple a quitté le centre de traitement d’Ebola. Des guérisons d’Ebola à l’occasion desquelles docteur Jean-Jacques Muyembe a indiqué qu’une molécule dont il est l’inventeur sera désormais administrée aux patients.

Le coordonnateur de la riposte multisectorielle contre l’épidémie d’Ebola ne mâche pas les mots. Le Congo dispose désormais d’un traitement curatif contre la maladie invaincue depuis un an. Pour preuve de son efficacité, il a présenté deux guérisons d’Ebola.

Mardi 13 août à Goma avait lieu une cérémonie de sortie de deux patients d’un centre de traitement d’Ebola. 

Des guérisons d’Ebola

Ces patients y ont passé environ deux semaines, en soins contre une maladie à taux de mortalité allant jusqu’à 90%. Des guérisons d’Ebola qui ne passent pas inaperçues.

« Il y a bien un traitement curatif maintenant, a déclaré Jean-Jacques Muyembe. Nous avons deux molécules qui sont très efficaces et qui peuvent guérir rapidement. Ce sont ces deux molécules que nous allons maintenant utiliser dans les CTE, et ces patients de Goma en ont reçu », a-t-il précisé.

Une de ces molécules en question sort du laboratoire de Kinshasa, INRB où travaille Dr Jean-Jacques Muyembe. Ce sont les « mAb114 » et « REGN-EB3 », développées ces dernières années sur base des recherches au cours des crises précédentes d’Ebola.

Les nouvelles sorties, des malades d’Ebola guéris, suscitent déjà des félicitations. Le journaliste Kamanda Muzembe, par exemple, ironise même sur Les Congolais selon lui, « plus assoiffés de mauvaises nouvelles que de bonnes ».

Jean-Jacques Muyembe a déjà expérimenté le traitement aux deux molécules. Son annonce intervient dans un contexte de débat autour de la pertinence ou non d’introduire un nouveau traitement.

Débat autour du traitement contre Ebola

Certains spécialistes, en effet, estiment que le premier vaccin n’a pas réussi à venir à bout de l’épidémie qui a déjà tué plus de 1800 personnes en un an. D’autres, par contre, voient plutôt autrement la question. Dans un contexte sécuritaire difficile, dans le territoire de Beni où circulent beaucoup de groupes armés, la méfiance populaire et la désinformation ont complexifié la riposte. Autrement dit, on devrait moins regarder l’efficacité des produits.

Jean-Jacques Muyembe a découvert le virus d’Ebola en 1976. Nommé par le président Félix Tshisekedi pour coordonner la riposte, le médecin congolais suscite beaucoup d’espoirs dans l’Est de la RDC.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Identité Katangaise, Katanga awards

Kazadi Tshinyama, un chef des Bakata-Katanga, arrêté à Lubumbashi

Kazadi Tshinyama a été arrêté à Lubumbashi. Les services de sécurité l'ont présenté au gouverneur du Haut-Katanga, le samedi

Lire plus...

Le choléra tue 3 personnes à Lusenda (Sud-kivu)

Une épidémie de choléra touche depuis le 7 août, le camp de déplacés burundais à Lusenda. C'est dans le

Lire plus...
Eglise catholique RDC, Lubumbashi, Laurent Monsengwo

« Non, le lycée Lubusha n’a pas été vendu » (Archidiocèse de Lubumbashi)

« Des personnes mal intentionnées ont vendu la lycée Lubusha. » La rumeur a fortement circulé depuis plus d'une

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders