Kagame-Museveni : le président Félix Tshisekedi rêve-t-il, ou « RDC is back »?

In International
président Félix Tshisekedi, Kagame, Museveni

La poignée de mains entre deux « frères » en froids depuis plusieurs mois, Paul Kagame et Yoweri Museveni. L’événement fait encore parler au Congo. Ce pays attend de ces deux voisins de l’Est, une implication dans l’éradication des groupes armés que défend le président Félix Tshisekedi. Mais, quand c’est du Rwanda qu’il s’agit, les dissensions ne manquent pas au Congo.

A Luanda, un mini-sommet a réuni 5 chefs d’Etats : l’hôte, l’angolais Lourenço et son voisin congolais, le président Félix Tshisekedi, tous à la base de la réconciliation trouvée entre les présidents du Rwanda et de l’Ouganda. Témoin de l’événement : le congolais Denis Sassou. A la suite des accusations mutuelles d’espionnage dans leurs pays, Paul Kagame et Yoweri Kaguta Museveni ont fermé leurs frontières communes, début 2019.

Une entente entre frères, le président Félix Tshisekedi à la manœuvre  

La rencontre, indique la présidence de la RDC, vise à « concrétiser l’entente entre le Rwanda et l’Ouganda. Par la signature du Mémorandum d’entente de Luanda ». Sur Twitter, le porte-parole du président Félix Tshisekedi, Kasongo Mwema Yamba Y’amba, salue le moment. « La voix de la RDC de nouveau audible et crédible en Afrique, écrit-il. La médiation congolaise porte des fruits dans le conflit entre le Rwanda et l’Ouganda. » Avant d’ajouter : le président Félix Tshisekedi « a eu raison de s’impliquer dans la recherche de solutions à l’africaine ».

Et c’est le début à la fois d’une exaltation, d’une part, pour les admirateurs d’un retour de la RDC sur la scène internationale. Mais aussi, de l’autre part, les interrogations ou suspicions de ceux qui voudraient prendre une attitude plus réservée.

Ainsi, par exemple, le professeur à l’Université de Kinshasa Emile Ngoy Kasongo salue « une nouvelle ère dans la sous-région. » Professeur lui aussi dans la même institution, Jean-Pierre Kambila ne partage cependant pas cet avis. « Nouvelle ère ?, interroge-t-il. Qui sera caractérisée par quels principes ? Je crains fort que nos voisins soient convaincus que notre disparition arrive, et qu’ils y contribuent. Nous devons rester lucides et nous défendre. »

Le poids du contexte : Kagame, Museveni et la RDC

Autrement dit : ne célébrez pas encore trop vite ce qui apparaît comme changement. Mais cette « méfiance » ou plutôt « réserve » que partagent beaucoup d’autres Congolais sur Internet dérange d’autres. Surtout quand cela vient de Jean-Pierre Kambila, un ancien directeur de cabinet adjoint du président Joseph Kabila. Tout ce que la RDC vit aujourd’hui, « groupes armés, insécurité… est la conséquence de votre gouvernance de 18 ans, soutient Jean-Marie Kingombe, un internaute des plus actifs. Vous devriez garder silence et encourager au lieu d’être pessimiste Monsieur le Professeur. »

Le Rwanda et l’Ouganda, respectivement sous les présidents Kagame et Museveni, ont tous soutenu ou accueilli des rébellions qui ont déstabilisé la RDC, durant les deux dernières décennies. Les rancœurs, jamais résolues, restent encore vives malgré le réchauffement des relations depuis l’alternance du pouvoir à Kinshasa.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Le calme à Lubumbashi, au lendemain des marches contre l’Afrique du Sud

Un vendredi plus calme que la veille à Lubumbashi. La police était visible à plusieurs endroits de la ville,

Lire plus...
Laurent-Désiré Kabila

Mugabe, l’ami de la RDC des Kabila

« Un digne fils de l'Afrique », les mots de Joseph Kabila à l'annonce de la mort du Zimbabwéen

Lire plus...

Jacques Kyabula rentre d’urgence à Lubumbashi après les violences contre la RSA

Le gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe, est rentré précipitamment le soir du 5 septembre à Lubumbashi. Il participait

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders