Xénophobie en RSA: des Congolais rendent coup pour coup

In Actualités

Venus de la périphérie de Lubumbashi, quelques centaines de Congolais ont pris d’assaut le centre-ville. Ils ont attaqué des commerces sud-africains, en représailles à la xénophobie qui a visé des Congolais en RSA.

La ville de Lubumbashi, ce jeudi 5 septembre, a connu un rythme inhabituel dans la matinée. Des citoyens venus de la périphérie de la ville voulaient que l’Etat congolais réagisse au sort de leurs concitoyens maltraités en Afrique du Sud. Ils ont pris d’assaut un magasin qui appartiendrait à un sud-africain. S’en est suivi le pillage. Ils étaient en colère.

Xénophobie, et la colère populaire

Les congolais ne devraient pas mourir à l’étranger sans que la RDC ne réagisse, assurent ces jeunes. Ils dénoncent, en plus, le silence des autorités congolaises. Ce qui, en outre, aurait alors révolté et poussé les manifestants à cette réaction. En représailles au comportement xénophobe en actuellement en Afrique du Sud.

Craignant d’être confondus aux ressortissants sud-africains, des maisons commerciales ont été fermées pour leur sécurité. Une matinée morose qui a paralysé une bonne partie des activités au centre commercial. La police a tiré à balles réelles ainsi que du gaz lacrymogène lancé et des manifestants éparpillés. Mais la police a veillé à sécuriser les commerçants menacés.

Des confusions

Le message de la population est clair : les sud-africains doivent payer le prix de leurs actions. Le manifestants expliquent qu’il y a aussi des congolais au chômage alors que des expatriés s’enrichissent en RDC. Est-ce acceptable ? S’interroge un d’entre eux. Pourtant les sud-africains occupent des postes et font prospérer des entreprises à Lubumbashi, jusqu’au petit commerce.

Lire | Jacques Kyabula rentre d’urgence à Lubumbashi après les violences contre la RSA

Ce troisième sursaut xénophobe en Afrique du Sud suscite sur le continent une envie de vengeance dans beaucoup de pays, tant l’Afrique est une terre de solidarité. La première réaction à été Nigériane et appelle d’autres dans les pays dont les ressortissants sont frappés.

Eric Cibamba

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Likasi, prison de Buluo

Likasi, Buluo : les autorités réagissent aux conditions exécrables des prisonniers

Les autorités du Haut-Katanga ont réagi, samedi 23 mai 2020 à l'alerte sur les conditions de vie exécrables des

Lire plus...
Jacques Kyabula

Jacques Kyabula, après avoir pleuré le jeune Smith à Lubumbashi

L'image reste pleine de sens et d'émotions. Jacques Kyabula Katwe, gouverneur du Haut-Katanga, regardant entre ses mains une photo

Lire plus...
Insécurité à Kolwezi

Insécurité à Kolwezi : A quand le changement des commandants de la police et de l’armée?

Les députés nationaux du Lualaba, dans le Sud-ouest de l'ex-Katanga, n'y vont pas d'une main mole pour dénoncer l'insécurité.

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders