Éboulement d’une carrière d’or : 14 morts dans le Maniema

In Actualités
Cobalt, Mines, Cuivre, Katanga

Au moins 14 mineurs artisanaux ont perdu la vie dans un éboulement survenu dans une mine d’or dans le Maniema, en RDC. L’accident a eu lieu à 180 km de Kindu.

Mercredi 2 octobre, le ministre congolais de la solidarité a annoncé la nouvelle sur Twitter. La carrière accidentée se situe à Kampene, plus au Sud de Kindu, la capitale du Maniema.

Des recherches se poursuivent, et déjà 14 morts

D’après le ministre Steve Mbikayi, 14 creuseurs artisanaux ont perdu la vie dans l’écoulement alors que 3 autres gravement blessés, ont été hospitalisés. « Les recherches continuent. Nos condoléances aux familles », a écrit le ministre. Avant d’ajouter que le gouvernement prend « toutes les dispositions utiles ».

En réaction à cette annonce, beaucoup d’internautes Congolais ont exprimé leur tristesse. Et surtout, leur déception de continuer à compter des morts dans des conditions qui restent les mêmes depuis des années.

Un éboulement de plus

Les creuseurs artisanaux des minerais, dans les Kivu, dans le Katanga ou dans les Kasaï, travaillent dans les mêmes conditions : sans protection minimale. Et généralement sur des sites exposés à des accidents, faute d’encadrement et de précaution. 

C’est notamment en ce qui concerne les distances à tenir entre des tunnels souterrains qu’ils creusent, particulièrement dans les mines de cobalt, dans le Katanga.

Lire : A Kolwezi, les creuseurs demandent un site d’exploitation artisanale de cuivre et cobalt

En juin 2019, au moins 40 miniers artisanaux ont péri dans une carrière d’une société privée à Kolwezi. Ils tentaient un accès frauduleux à un site interdit aux creuseurs.

Éboulements à répétition 

Plus proche du Maniema, dans le Sud-Kivu, 14 creuseurs sont morts le 27 mars dans l’éboulement d’une mine d’exploitation artisanale de cassitérite. 3 autres sont morts aussi dans les mêmes conditions le 27 août à Bukavu.

D’autres éboulements ont tué aussi des mineurs dans le Nord-Kivu en juin et en août derniers.

Les internautes demandent, par ailleurs, une réelle prise en charge des ces personnes pour éviter des pertes en vies humaines.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Lubumbashi, toilettes

On adore les fréquenter, pas soigner les toilettes à Lubumbashi

Les humains passeraient un quart de leur vie dans une toilette. Et faisant partie de l'hygiène des familles et

Lire plus...
Lifebuoy, Hyper Psaro

[Sponsorisé] Mains propres pour tous avec Lifebuoy

A l’occasion de la journée de lavage des mains, le 15 octobre 2019, la société Hyper Psaro, de Lubumbashi,

Lire plus...
Sommet Infrastructure

​Des prix Nobel de la paix pour les africains sans la paix en Afrique

D'aucuns pensent que les prix Nobel de la paix attribués aux africains portent un goût amer. Inconcevable pour eux

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders