La rougeole et le cholera persistent dans le Katanga

In Congo profond
Kenya, Bongonga, Choléra

La rougeole et le cholera persistent encore dans le Nord du grand Katanga. Selon une note du bureau de OCHA publiée le 3 octobre 2019, 4 nouvelles zones de santé s’ajoutent aux deux précédentes dans la province du Haut-Lomami. 

Les deux épidémies accumulent plus de morts, notamment des enfants de moins de 5 ans. Le jeudi 29 juillet dernier, OCHA alertait le gouvernement congolais sur un retour inquiétant de l’épidémie de rougeole et du cholera dans la province du Tanganyika et dans le Haut-Lomami. 

Cette organisation de l’ONU disait craindre une propagation à grande échelle de l’épidémie, qui accumulait, selon elle, plus de 50% des cas des malades enregistrés dans la zone de santé de Mbulula notamment pour la rougeole. 

Une réponse faible et l’épidémie crée plus des malades et des morts

Deux semaines après la dernière annonce d’urgence, le bilan s’est visiblement alourdi malgré des mesures de ripostes initiées par les agents humanitaires. « La réponse en cours n’est pas à la hauteur de l’épidémie », s’inquiète OCHA. 

Pourtant l’Unicef avait assuré des mesures de riposte en début du mois d’octobre. Aujourd’hui, l’épidémie a fait encore plus de morts et de victimes.

Selon le dernier bilan, « 5 personnes sont mortes sur les 169 cas des malades déjà recensés par les agents de la santé dans la semaine du 16 au 22 septembre2019 » indique ce bulletin d’information.

Lire aussi : La rougeole et le choléra persistent dans le Katanga

Au total, 2.149 cas dont 73 décès ont été enregistrés dans le Haut-Lomami depuis le 1er janvier jusqu’au 22 septembre 2019.

La province présente en effet, quatre nouvelles zones de santé notamment Butumba, Kinkondja, Mukanga et Mulongo qui se sont donc ajoutées à deux précédentes zones de santé de Bukama et Malemba.  

Toutefois, des actions de ripostes s’organisent. « Les ONG Action contre la pauvreté et la Croix rouge du Congo mènent des actions de ripostes dans la zone de santé de Malemba, depuis début septembre. Mais dans les zones de santé de Bukama, Kinkondja, Mukanga, Mulongo et Songa, la réponse demeure pauvre », explique Ocha.

Des enfants en têtes des listes des victimes rougeole 

Au retour de la maladie, le rapport présenté par les acteurs de santés dans les zones de santés dans le Nord de l’ancien Katanga, annonçait plus de 85% de décès des enfants de moins de 5 ans de la rougeole dans cette partie du pays.

La province du Haut-Lomami se trouve parmi celles qui exposent plus les enfants. Selon donc, la Division provinciale de la santé de cette province, « 271 cas de rougeole ont été enregistrés, neuf personnes en sont mortes dont la majorité des enfants. »

Du côté du Tanganyika, la même persistance de la rougeole s’observe. Notamment dans le territoire de Kongolo. On note également un bilan de 70% de cas cholera. Ils proviennent majoritairement du territoire de Kongolo.

Arsène Bikina

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Lubumbashi, toilettes

On adore les fréquenter, pas soigner les toilettes à Lubumbashi

Les humains passeraient un quart de leur vie dans une toilette. Et faisant partie de l'hygiène des familles et

Lire plus...
Lifebuoy, Hyper Psaro

[Sponsorisé] Mains propres pour tous avec Lifebuoy

A l’occasion de la journée de lavage des mains, le 15 octobre 2019, la société Hyper Psaro, de Lubumbashi,

Lire plus...
Sommet Infrastructure

​Des prix Nobel de la paix pour les africains sans la paix en Afrique

D'aucuns pensent que les prix Nobel de la paix attribués aux africains portent un goût amer. Inconcevable pour eux

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders