Tanganyika: 72 déplacés internes retournent chez eux

In Congo profond
Déplacés internes, Pweto, Population africaine, Triangle de la mort

Selon un bulletin du bureau humanitaire de l’ONU (Ocha), publiée le 03 octobre, 40 familles, soit au moins 72 déplacés internes sont retournées en volontaires d’où elles étaient venues. 

Le Tanganyika connaît des violences persistantes depuis 2013. Elles opposent les communautés Baluba et Pygmées (Twa). Elles ont aussi provoqué un important nombre de déplacés internes. 

Des déplacés internes pour un retour volontaire 

Quelque quarante ménages ont inauguré le processus. Action organisée par des acteurs  humanitaires présents dans la région dont le PAM, l’UNFPA, l’OIM, le HCR, etc., en collaboration avec le gouvernement provincial du Tanganyika.

Les déplacés internes en RDC comme ailleurs, font face aux conditions de vie de misère. La vie reprend à zéro, lorsqu’on abandonne sa demeure et les biens pour s’installer dans les sites à milliers de personnes. 

Les risques de contracter des maladies d’origine hydrique, incendies et même empoisonnement restent évidents. C’est le cas des sites de Kankomba TZF, Kankomba Office et Kaseke dans le territoire de Kalemie. Ils abritent 4.600 ménages, estimés à 12.000 personnes. 

Un retour volontaire, c’est bien. Un retour garantie, mieux

Selon OCHA, au moins 72% des déplacés de ces sites seraient favorables au retour dans les milieux de provenance.

Cependant, tout reste à savoir si, au-delà d’un accompagnement des humanitaires, les questions sécuritaires sont garanties. Au risque de subir les conséquences de 2017,  avec un semblant de résolution des conflits entre Baluba et Pygmées qui ne générera malheureusement pas de panacée.

Lire aussi : Des viols parmi les déplacés internes dans l’ancien Katanga

C’est une leçon de prudence qui devrait être tirée, en amont, avant tout processus d’engager les vulnérables sur le chemin.

Quitte à attendre que retourner pour revivre  plus tard les mêmes conséquences motif de déplacements.

Le 11 septembre dernier, le chef de la MONUSCO à Kalemie avait appelé les habitants en cavale du secteur de Kabulo, dans le même territoire de Kalemie, à regagner leurs villages.

Il n’avait cependant pas donné des garanties sécuritaires, avant d’appeler les combattants Maï-Maï à se rendre la force loyalistes.

Christian Tulizo

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Festival Kidogo Kidogo

5e édition du festival « Kidogo kidogo avec Wallonie-Bruxelles à Lubumbashi

Il s’agit d’un festival en faveur des talents cinématographiques de Lubumbashi. Kidogo kidogo dont la 5ème édition vient de

Lire plus...
Lubumbashi, toilettes

On adore les fréquenter, pas soigner les toilettes à Lubumbashi

Les humains passeraient un quart de leur vie dans une toilette. Et faisant partie de l'hygiène des familles et

Lire plus...
Lifebuoy, Hyper Psaro

[Sponsorisé] Mains propres pour tous avec Lifebuoy

A l’occasion de la journée de lavage des mains, le 15 octobre 2019, la société Hyper Psaro, de Lubumbashi,

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders