​Des prix Nobel de la paix pour les africains sans la paix en Afrique

In International
Sommet Infrastructure

D’aucuns pensent que les prix Nobel de la paix attribués aux africains portent un goût amer. Inconcevable pour eux que l’Afrique, terre de guerres et conflits, obtienne autant de Nobel de la paix. Alors que la paix, l’Africain ne connaît que peu, ou pas du tout.

Depuis sa création, 19 neuf africains ont déjà obtenu le prestigieux Prix. Mais le Prix Nobel de la paix appelle plus de débats.

Créé en 1901, le prix Nobel a 118 ans aujourd’hui. Il s’agit d’une récompense conçue en faveur des personnalités considérées comme « ayant apporté le plus grand bénéfice à l’humanité ».

Ces Nobel incompris

Le 11 octobre dernier, le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, recevait le plus récent prix Nobel du continent en récompense de « son initiative décisive pour résoudre le conflit frontalier avec l’Erythrée. »

Mais déjà, on parle d’une « récompense prématurée », tant l’homme a encore du chemin à parcourir et du travail en face. Il a moins de deux ans au pouvoir.

Ce qui rappelle les critiques autour du premier prix Nobel congolais un an plus tôt, le Dr Denis Mukwege. Pour lui en effet, difficile pour certains, d’établir le rapport entre son engagement de gynécologue et le type de prix obtenu. 

Et avec les ambitions politiques qu’on lui a collées ou reconnues, normal qu’on croit qu’il était doté d’une mission précise. En contexte, bien entendu, d’une transition politique des plus tendues du Continent entre 2016 et 2018.

Ainsi, pour ses détracteurs, notamment dans l’ancien régime sous Joseph Kabila, son prix n’était que masque et voile. Dans l’autre sens, il s’agit d’une récompense bien méritée pour le caractère humain de son engagement.

Des Nobel de la paix sans la paix

Cette année, c’est encore un prix Nobel que le continent obtient au nom de la paix. Il devient le onzième. En effet, plus de la moitié des Nobels africains sont de la paix, soit 11 sur 19.

Cette paix que le continent ne connaît pas. En tout cas, pas encore. Quoique à travers le monde, le Nobel de la paix est le plus courant. Il a été octroyé à 107 personnes et 23 organisations en 118 ans.

La paix est pourtant, presque partout, encore un défi sur la planète. La RDC en sait quelque chose, autant que le Nigéria, le Mali, la Somalie ou encore la Centrafrique.

On parle de Boko Haram par ici, des Shebab par-là, des FDLR ou des May-may. Pourquoi donc autant de Nobel de la paix ?

Dans l’esprit de sa création et selon Alfred Nobel à l’origine de ce prix, les lauréats de la catégorie paix doivent être choisis par un comité spécial. Ce comité est choisi par le parlement norvégien. Par contre, les lauréats des autres prix sont choisis par l’Institution académique Suède

L’autre exception c’est que tous les Nobels sont décernés à Stockholm. Contrairement à celui de la paix qui s’octroie à Oslo, en Norvège. Suivant la tradition, la prochaine cérémonie d’octroi des Nobel est prévue en décembre prochain.

Fidèle Bwirhonde

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Politiciens à surveiller : Kabund, Kabuya, Mwilanya, Shadary

Dans les tensions actuelles en RDC, 4 politiciens brillent par des déclarations possiblement inflammables. Ils ne semblent pourtant pas

Lire plus...

Casser et brûler, étonnante citoyenneté congolaise

A Lubumbashi, à Kinshasa ou encore à Goma, beaucoup de Congolais ont une étonnante facilité à casser et brûler.

Lire plus...
Marie Tumba, Célestin Tunda

Tunda Yakasende usurpe les fonctions de Marie Tumba à Kampala

Un acte ne passe pas inaperçu, et suscite depuis le week-end dernier, l’indignation à Kinshasa. Lors de la visite

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders