La Rtnc Haut-Katanga secouée par une affaire de fonds détournés

In Congo profond

La Rtnc, l’audiovisuel public congolais dans le Haut-Katanga, traverse une mauvaise passe. La direction et le syndicat vivent une tension désormais publique. En cause : la dégradation des émetteurs.

La Rtnc Katanga semble aller mal. Et cnest ce que decrit le journaliste Tony Mutung de la délégation syndicale locale.

Des émetteurs en panne

La télévision publique éprouve beaucoup de mal à être captée même au centre-ville de Lubumbashi où elle est pourtant située. 

Plus gravement encore, indique le syndicaliste, même dans le bâtiment du média, capter le signal n’est pas toujours évident. Même si, par ailleurs, la radio garde encore une couverture plus large. Congo Durable a pu le tester ce week-end.

En clair, émetteurs de la télévision se dégradent et demandent un renouvellement rapide. A minima, des réparations. Et les fonds doivent venir du trésor public, du gouvernement qui en est l’organisateur.

Lire aussi : Accord du 31 décembre : Les médias de l’opposition toujours fermés à Lubumbashi

Mais à propos, toujours d’après le récit du syndicaliste, des fonds publics ont disparu. Ils devaient financer le renouvellement des matériels d’émission télé, d’après le but dans lequel ils ont été consentis par les autorités provinciales.

Des fonds disparus à la Rtnc Hait-Katanga 

Tony Mutung met ainsi en cause le directeur général de la Rtnc Haut-Katanga. Dans sa lettre au concerné, avec la direction générale à Kinshasa en copie, il demande d’en rendre compte.

« Il a été pricinpalement question de savoir plus l’impact d’une importante somme d’argent que le Gouvernement provincial a mise à la disposition de la direction de la RTNC Haut Katanga sur demande de celle-ci, pour réparation de deux Émetteurs TV en panne », écrit le syndicaliste.

Ce dernier botte cependant en touche ces accusations. Le mardi 15 octobre, il a organisé une réunion au cours de laquelle, dans son bureau de travail, il a dénoncé le tribalisme. De cette façon, il s’est présenté lui-même comme victime. 

Joseph Mbakulu Pambu Diana a, en outre, déploré des fausses accusations de détournement. Il estime ainsi que la délégation syndicale qui a adressé une lettre sur le financement du gouverneur Jacques Kyabula n’était pas dans son rôle.

C’est justement contre les accusations de tribalisme que le journaliste Tony Mutung a fait sa réaction publique sur Facebook.

CD

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Casser et brûler, étonnante citoyenneté congolaise

A Lubumbashi, à Kinshasa ou encore à Goma, beaucoup de Congolais ont une étonnante facilité à casser et brûler.

Lire plus...
Marie Tumba, Célestin Tunda

Tunda Yakasende usurpe les fonctions de Marie Tumba à Kampala

Un acte ne passe pas inaperçu, et suscite depuis le week-end dernier, l’indignation à Kinshasa. Lors de la visite

Lire plus...
UDPS Lubumbashi

PPRD vs UDPS: l’heure des appels au calme

Au PPRD et à l'UDPS, on appelle au calme, au lendemain des tensions qui ont suivi l'épisode de destruction

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders