Le gouverneur Marcel Lenge destitué à Kamina

In Actualités
Gouverneur Marcel Lenge, Kamina

Les députés ont destitué le gouverneur du Haut-Lomami Marcel Lenge au cours d’une plénière tenue vendredi 8 novembre à Kamina. La veille, des jeunes gens ont attaqué les domiciles des députés qui soutenaient la procédure de destitution le concernant.

Le gouverneur Marcel Lenge vient donc de perdre son poste à l’issue d’un vote qui a eu lieu à Kamina. Sur 24 députés présents, 21 ont soutenu son départ. Investi après son élection le 3 mai 2019, il n’aura passé que 6 mois et 5 jours à son poste.

Le gouverneur Marcel Lenge déchu

En début de la semaine, sur les réseaux sociaux, une publication faisait déjà état d’un important soutien des députés à cette procédure.

Lire : Haut-Lomami : contre une motion de défiance, la défiance !

Mais vendredi, la tension est montée d’un cran à Kamina. Un groupe de jeunes a pris à partie les domiciles des députés à l’origine de la motion de destitution.

Initiateur de la motion, le député Samuel Yumba, qui a par ailleurs vu détruire sa maison, a promis de ne pas abandonner. C’était jeudi soir.

Il accuse le gouverneur de manquer de plan d’action et de détourner des deniers publics. Pour lui, dès lors, l’attaque dirigée contre lui visait à l’intimider.

Le président de l’assemblée accuse le gouverneur

Finalement, vendredi matin, la procédure s’est poursuivie à l’assemblée provinciale. Les députés n’ont pas pu le sauver, lui et son gouvernement provincial. Lâché dans une assemblée pourtant acquise au FCC dont il est membre, son sort semble désormais scellé.

Avant la plénière, le président de l’assemblée provinciale a clairement tenu pour responsable des violences de la veille le gouverneur Lenge. Cela semblait indiquer que le chef de l’exécutif provincial avait perdu le soutien nécessaire pour sauver son poste.

Lire aussi : La destitution des gouverneurs divise au Katanga

Avant lui, lui aussi membre de la majorité parlementaire sous Joseph Kabila, le gouverneur Célestin Mbuyu avait perdu son poste. Les députés l’accusaient d’attiser des conflits au sein de la population de sa province, le Haut-Lomami.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Politiciens à surveiller : Kabund, Kabuya, Mwilanya, Shadary

Dans les tensions actuelles en RDC, 4 politiciens brillent par des déclarations possiblement inflammables. Ils ne semblent pourtant pas

Lire plus...

Casser et brûler, étonnante citoyenneté congolaise

A Lubumbashi, à Kinshasa ou encore à Goma, beaucoup de Congolais ont une étonnante facilité à casser et brûler.

Lire plus...
Marie Tumba, Célestin Tunda

Tunda Yakasende usurpe les fonctions de Marie Tumba à Kampala

Un acte ne passe pas inaperçu, et suscite depuis le week-end dernier, l’indignation à Kinshasa. Lors de la visite

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders