Tunda Yakasende usurpe les fonctions de Marie Tumba à Kampala

In Actualités
Marie Tumba, Célestin Tunda

Un acte ne passe pas inaperçu, et suscite depuis le week-end dernier, l’indignation à Kinshasa. Lors de la visite du président Félix Tshisekedi en Ouganda, le vice-premier ministre de la justice a signé le communiqué final. La cheffe de la diplomatie congolaise, Marie Tumba, était pourtant présente.

Marie Tumba, la ministre des affaires étrangères de la RDC, pourtant présente à Kampala, n’a pas signé le communiqué final de la rencontre entre Félix Tshisekedi et Yoweri Museveni. Mais à sa place, c’est plutôt le ministre de la justice, Célestin Tunda ya Kasende, qui a signé le document. Ce qui, « usurpe » la fonction de la ministre, estime un haut fonctionnaire à Kinshasa.

Affaires étrangères: usurpation des fonctions Marie Tumba

Le ministre des Affaires représente le chef de l’Etat à l’étranger, explique le fonctionnaire. Le principe s’applique alors partout. Puisqu’en plus, le document en question engage les deux chefs d’Etat sur le plan de leurs diplomaties.

Le ministre de la justice, qui a aussi la qualité de vice-premier ministre, a sans doute prévalu sa préséance. Mais cela n’explique pas qu’il ait pris la place et joué le rôle de ministre des Affaires étrangères, estime la même source. C’est ce que pense notamment le journaliste Lwarhiba, auteur d’un tweet interrogateur sur l’acte du ministre de la justice.

Puisqu’en même temps, côté ougandais, la déclaration des chefs d’Etat a bien porté la signature du chef de la diplomatie étrangère. Nonobstant la présence des responsables haut placés que lui. Ce qui, de ce point de vue, tendrait à soutenir la thèse d’usurpation de fonction par Célestin Tunda.

Contexte tendu à Kinshasa

A Kinshasa, l’affaire fait déjà des bruits. On parle d’ « Une attitude inconcevable en diplomatie ». Certains voudraient par ailleurs qu’à l’avenir, pareil acte ne se reproduise.

D’autant plus qu’en pleines tensions entre le FCC et le CACH, la coalition gouvernementale, cette affaire peut prêter à des fortes interprétations. L’épisode de l’effigie du président Féli Tshisekedi brûlée à Kolwezi a un peu plus tendu un peu plus l’atmosphère au sein de la coalition.

Lire : « Coup sur coup »: Tu déchires Kabila, je brûle Tshisekedi!

Célestin Tunda, ministre de la justice, appartient à la coalition parlementaire FCC. Marie Tumba, quant à elle, vient du CACH, la coalition présidentielle. Et de ce fait, est proche du chef de l’Etat.

CD

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Politiciens à surveiller : Kabund, Kabuya, Mwilanya, Shadary

Dans les tensions courantes en RDC, 4 politiciens brillent par des déclarations possiblement inflammables. Ils ne semblent pourtant pas

Lire plus...
Trois écoles dans une classe

Trois écoles dans une classe unique, ça se passe à Lubumbashi

Trois écoles dans une classe unique, un même établissement scolaire, aux mêmes heures. Plus encore, on y trouve trois

Lire plus...
Ordre des médecins, Kolwezi, Richard Muyej

PPRD vs UDPS à Kolwezi : « Il ne faut pas jouer avec le feu » (Richard Muyej)

Le gouverneur Richard Muyej monte au créneau et appelle à encadrer les jeunes des partis politiques. Kolwezi, la capitale

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders