10 ans de prison contre Dolly Makambo : les réactions se multiplient

In Actualités
Dolly Makambo

Les réactions se multiplient, après la condamnation du ministre de l’intérieur Dolly Makambo. Jeudi, la haute cour militaire a rendu son arrêt dans l’affaire de l’assassinat d’un médecin dans un litige foncier. 10 ans de réclusion contre le ministre, et 10 aussi pour le propriétaire de la parcelle au cœur du différent.

La haute cour miliaire, qui jugeait le policier auteur du meurtre du médecin Belvis Nkulu, a reconnu Dolly Makambo coupable de l’infraction d’incitation d’un soldat à commettre un acte contraire à sa discipline. La cour a ainsi considéré que le policier a agi sur ordre du ministre de l’intérieur dont il assurait la garde.

Lire à propos : Fuyez les ministres, ils vous font tirer dessus!

Dolly Makambo vu des internautes

Depuis jeudi soir, les réactions se multiplient sur cette décision de la cour. Presqu’unanime, les internautes congolais saluent une décision juste.  Beaucoup craignaient que l’affaire ne vienne à être étouffée, en faveur du ministre de l’intérieur.

« La condamnation de Dolly Makambo et de l’agent de la police commis à sa garde, pour le meurtre de Belvis Nkulu, est tout à fait à l’honneur de la justice. Tout comme la célérité de ce procès. Des criminels en cravate comme Dolly, il y en a encore trop. Magistrats, armez-vous de courage », lance la Lucha, mouvement congolais pro-démocratie.

Une internaute, qui a lu cette déclaration de la Lucha, estime pour sa part que « peut-être que l’indignation populaire autour de ce dossier a été un facteur positif. » Il y voit une raison de ne pas se taire.

Opportunité pour redorer l’image de la justice congolaise

Au cours du procès, beaucoup de Congolais, sur les réseaux sociaux surtout, ont dénoncé une tentative de protéger le ministre. On se rappelle que l’assemblée provinciale de Kinshasa, organe qui contrôle le gouvernement provincial, a récemment refusé de destituer le ministre. « Honte à l’assemblée provinciale », écrit l’activiste citoyen Bienvenu Matumo de la Lucha.  « Heureusement, enchaîne-t-il, la justice a fait son travail en condamnant ce criminel à 10 ans ».

Pour le défenseur des droits de l’homme Jean-Claude Katende, Dolly Makambo « paie [pour] ses actes inciviques vis-à-vis de la Cenco. Il reste un autre qui avait fait déshabiller les prêtres », écrit-il sur Twitter, en rappel des violences autour de l’alternance du pouvoir en 2018.

D’autres Congolais saluent à l’occasion, un acte exemplaire vers la consolidation de la justice congolaise.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Shadary et Fayulu

Shadary et Fayulu : Dans la peau d’un candidat malheureux à une présidentielle

Plusieurs préfèrent en rire, d’autres pensent qu’ils ont perdu la boule. Mais dans la peau d’un candidat malheureux à

Lire plus...
ITIE, Mines, RDC, Katanga

La redevance minière: Afrewatch demande à Kinshasa d’arrêter un partage « illégal »

La province du Haut-Katanga, ainsi que d'autres provinces comme l'Ituri et le Lualaba, auraient imposé des répartitions illégales de

Lire plus...
Lualaba, SNCC, RDC

Un dialogue social pour résoudre le problème des retraités Gécamines, Sncc et Sogetel (Irdh)

Un dialogue social. C'est ce que propose l'ONG IRDH pour sortir de la crise entre la Gécamines, la Sogetel

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders