Londres : Glencore visée par une nouvelle enquête pour corruption

In Environnement
Glencore, Cobalt

Le géant minier Glencore, qui produit cuivre, cobalt et zinc, vient de prendre un nouveau coup dur. Le Royaume-Uni a décidé d’ouvrir une enquête pour suspicion de corruption. Résultat : la chute de sa cotation en bourse à Londres.

Sur Twitter, Ressource Matters, une ONG spécialisée dans les ressources naturelles, a annoncé que le Royaume-Uni enquête sur Glencore. En raison des soupçons de corruption, comme l’ont fait en avril 2019 les Etats-Unis.Le Royaume-Uni a décidé d’ouvrir une enquête pour suspicion de corruption. Résultat : la chute de sa cotation en bourse à Londres.

Transactions douteuses avec des utilisateurs de cobalt

Ces soupçons auraient eu lieu au Venezuela, au Nigeria et en République démocratique du Congo. Les organisations s’intéressent notamment sur l’approvisionnement des utilisateurs des produits miniers de Glencore.

Le département américain de la Justice et le régulateur de matières premières aux Etats-Unis, par exemple, s’intéressent aux transactions menées par Glencore. Objectif : s’assurer que les transactions avec les utilisateurs de ses produits ont eu lieu sans corruption. Des enquêtes ainsi, en parties, stimulées par des ONG. Ressource Matters publiait cette année même le rapport « Ni vus, ni connus » (PDF), où elle relance la même problématique.

Les connexions mènent à Dan Gertler, ami de Joseph Kabila

Cette fois, Glencore qui a produit le tiers du cobalt mondial en 2018, se retrouve dans la controverse près de 8 mois seulement l’annonce des procédures américaines. Les affaires qui pèsent sur cette entreprise suisse mènent, indique le rapport de Ressource Matters, à l’Israélien Dan Gertler, ami personnel de l’ancien président de la RDC Joseph Kabila.

« Pendant une décennie, Glencore a maintenu une relation d’affaires étroite avec Dan Gertler, un homme d’affaires israélien controversé. Très proche de l’ancien Président Kabila, il est suspecté par de nombreuses organisations et plusieurs autorités judiciaires de potentielles pratiques corruptives », écrit le rapport.

L’annonce de cette nouvelle enquête a fait chuter ainsi, à Londres, la confiance des financiers en Glencore. Jusqu’à -13,80 soit 5,79% aux environs de 14 heures GMT.

Lire | La chute du cobalt fait chuter Mutanda mining dans le Lualaba

En août 2019, cette société a annoncé la fermeture de Mutanda Mining, dans le Lualaba. Elle évoquait alors comme principale raison, la chute du cobalt. Mais au Congo, certains y ont vu une réplique à la nouvelle taxation du cobalt qui ne plaît guère aux miniers.

Lire aussi | Cobalt, « minerais stratégiques », l’ère de la RDC ?

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Bunia, Jean Bamnaisa

Ituri : Ville morte en faveur du retour de Jean Bamanisa à Bunia

La ville de Bunia vient d’observer sa première de deux journées ville morte, le lundi 02 décembre. A l’appel

Lire plus...

Violences contre les femmes : Habari RDC cible la famille

Vendredi 22 novembre, au Centre des jeunes de Ruashi, une commune populaire de l'Est de Lubumbashi, reçoit des invités

Lire plus...
PPRD

Qu’est-ce qui agite tant au PPRD de Joseph Kabila?

Un autre week-end aux déclarations choc. Henry Mova, ancien secrétaire exécutif du PPRD de Joseph Kabila, et son successeur

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders