Lubumbashi : des militaires parmi les bandits armés

In Actualités

Des militaires de l’armée congolaise, FARDC, parmi les bandits armés qui écument la ville de Lubumbashi. Vendredi, les services de sécurité ont présenté leurs nouvelles prises.

Au total, l’armée et la police ont capturé 13 personnes qu’elles soupçonnent de d’être des bandits armés.

13 présumés bandits armés

Parmi eux, on trouve 3 militaires. Ils sont accusés d’être impliqués dans des vols armés, et un d’eux, de meurtre dans la commune de Ruashi.


Au nombre des civils, figure un nommé Shambuyi Kamona Kamba, soupçonné de meurtre d’un ressortissant chinois en 2016. Les services de sécurité pensent aussi qu’il se spécialise dans l’extorsion de plusieurs biens à Lubumbashi.

Lire |Lubumbashi : Les bandits armés fêtent la fin de l’année avec les habitants

La présence des militaires parmi les présumés bandits, capturés armes à la main, relance les accusations des populations.

Insécurité persistante à Lubumbashi

Depuis la résurgence des violences en 2016, les habitants de Lubumbashi rapportent souvent aux médias locaux que parmi les voleurs qui violent parfois et tuent aussi, figurent des soldats : des policiers et militaires.

Mais depuis 2018, et consécutivement à la détérioration des rapports entre la population et l’armée et la police, les autorités du Haut-Katanga ont cessé de mentionner cette implication des services de sécurité. C’est principalement sous le mandat du gouverneur Pande Kapopo.

Son successeur, Jacques Kyabula, a changé de procédure. Depuis son élection à la tête du Haut-Katanga, il promet la fermeté contre la criminalité. « On ne baissera pas les bras… », a annoncé le gouverneur Kyabula dans un tweet montrant des personnes arrêtées.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Glencore, Cobalt

A Lonshi, la Zambie tente d’empiéter sur le territoire de la RDC

A Lonshi, dans le territoire de Sakania, la ppmice zambienne entre sur le territoire congolais lors de leurs opérations

Lire plus...

Haut-Katanga : les Commissaires spéciaux reprennent du service

Dans la province du Haut-Katanga, les Commissaires spéciaux reprennent du service. Mardi, au cours d’un conseil provincial des ministres,

Lire plus...
Élongation de petites lèvres

Ex-Katanga : Élongation de petites lèvres ou éloge du plaisir masculin?

Les mutilations sexuelles constituent, certes, un phénomène rare en République démocratique du Congo. Si les médias ainsi que les

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders