« Dissolution du parlement » : Mabunda répond à Tshisekedi et menace

In Actualités
Mabunda, Destitution du parlement

La tension politique est remontée d’un cran entre les alliés du gouvernement congolais FCC et Cach, depuis la dernière déclaration du président Félix Tshisekedi en visite au Royaume-Uni. Le président Félix Tshisekedi a indiqué qu’il n’exclurait pas une dissolution du parlement s’il était bloqué dans ses actions.

Réponse de la présidente de l’assemblée nationale Jeanine Mabunda : toute violation de la Constitution pourrait conduire, selon le prescrit de cette loi, à une procédure de destitution.

Pas du tout de crise entre institutions, soutient Mabunda

Puisqu’il faut que soient réunies les conditions prévues par la Loi fondamentale pour envisager la dissolution du parlement, soutien-elle.

La présidente de l’assemblée nationale a donné sa déclaration à la presse le mardi à Kinshasa. Se défendant de ne donner qu’une lecture des prescrits de la Constitution, elle a soutenu qu’il n’y a pas de crise pour l’instant entre l’exécutif et le pouvoir législatif pour justifier une destitution du parlement.

Il faut une crise persistante pour passer à une dissolution du parlement

Mabunda évoque, pour cela, le récent discours du président Félix Tshisekedi devant le parlement réuni en Congrès. « Il ne faut pas jeter les articles de la constitution en pâture, à des incompréhensions ou des malentendus », prévient-elle. Pour elle, il n’y a pas de crise persistante, comme le demande la Constitution pour passer à une destitution du parlement. Bien plus, le président devrait consulter préalablement les président du sénat et de l’assemblée nationale, ainsi que le premier ministre.

Ainsi, avec son collègue président du sénat, Alexis Thambwe Mwamba, Jeanine Mabunda dit avoir rappelé récemment le sens de l’article 148 de la Constitution sur la dissolution du parlement.

Lire aussi | Le FCC inventerait-il des déclarations à la place de Joseph Kabila ?

Aussi, à en croire la présidente de l’assemblée nationale, Félix Tshisekedi avait le 11 janvier 2020 avec les 2 présidents du parlement, abordé la question de la dissolution du parlement.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Glencore, Cobalt

A Lonshi, la Zambie tente d’empiéter sur le territoire de la RDC

A Lonshi, dans le territoire de Sakania, la ppmice zambienne entre sur le territoire congolais lors de leurs opérations

Lire plus...

Haut-Katanga : les Commissaires spéciaux reprennent du service

Dans la province du Haut-Katanga, les Commissaires spéciaux reprennent du service. Mardi, au cours d’un conseil provincial des ministres,

Lire plus...
Élongation de petites lèvres

Ex-Katanga : Élongation de petites lèvres ou éloge du plaisir masculin?

Les mutilations sexuelles constituent, certes, un phénomène rare en République démocratique du Congo. Si les médias ainsi que les

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders