Pas de Congolais tués dans les violences en RSA

In Actualités

L’ambassadeur de la RDC en Afrique du Sud, Bene M’Poko est formel. Il n’y a pas eu de mort parmi les ressortissants congolais dans les violences xénophobes de Johannesburg.

Le diplomate congolais vient taire les bruits qui ont couru sur la toile. Ces derniers ont enflammé des habitants de Lubumbashi qui ont attaqué les symboles de l’Afrique du Sud. Pourtant, plusieurs congolaise n’y croient pas.

Des doutes, à Lubumbashi

« C’est un discours purement politique et on ne devrait pas s’y fier ». C’est la conviction de David Kashala, citoyen de Lubumbashi.

Pour lui, le silence du gouvernement congolais sur la question, « c’est parce que les autorités se recherchaient encore les mots au cas où les congolais se montreraient exigeants à avoir des explications. C’est trop tard ! ».

Se basant sur les statistiques des autorités sud-africaines, l’ambassadeur congolais explique que « il y a eu douze morts dont dix sud-africains et eux immigrants dont on n’a pas donné la nationalité ».

Bene M’Poko assure qu’il n’y a pas de congolais parmi les morts. « Je me suis intéressé à savoir s’il y avait un congolais parmi les deux victimes [expatriées, ndlr], on a dit qu’il n’y en avait pas ».

Retour au calme à Lubumbashi 

Alors que le calme s’est rétabli, certains pays attendent encore des explications du pays arc-en-ciel sur ce sursaut xénophobe. L’ambassadeur congolais que la vraie cause de ces récentes violences est loin de tout ce qui se dit en RDC.

« L’effet déclencheur des attaques, explique l’ambassadeur, remonte à une semaine. Des chauffeurs de taxi ont affronté un nigérian qu’ils accusaient de trafic de drogue. Réagissant, le nigérian a tiré et tué un chauffeur sur le champ », précise Bene M’Poko.

Selon le gouvernement sud-africain qui déplore et dit condamner ces violences xénophobes, les mesures appropriées se mettent en place pour sauver  ne plus en venir à ces « pratique barbares ».

Fidèle Bwirhonde

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Jeunesse

Formation militaire obligatoire : les réactions des Congolais

Le ministère de la jeunesse a élaboré un projet de loi qui impose une formation militaire à tout jeune

Lire plus...
Mobutu Sese Seko

Mobutu Sese Seko : une histoire s’efface dans l’Équateur

Dans une végétation rebelle de Gbadolite, se meurent de majestueux palais de Mobutu Sese Seko. C'est une histoire du

Lire plus...
Elections, Lubumbashi, G7

Réformes électorales en RDC : un dialogue de trop?

Il y a encore du temps pour tenir les élections en RDC, mais déjà les tractations ont commencé. Au

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders