Kasaï: La taxe de transit de maïs triple par vengence

In Congo profond
Lualaba, SNCC, RDC

Alors que le centre et le Sud de la RDC connaissent une importante pénurie de maïs, un nouveau défi s’impose aux trafiquants. A Kananga, les autorités imposent une taxe pour le moins salée.

D’après le journaliste Joël Bofengo, le gouverneur du Kasaï a presque triplé la taxe de transit de produits agricoles. La mesure vise particulièrement le Kasaï-Central qui consomme du maïs essentiellement produit au Kasaï.

Une taxe en rétorsion…

C’est au centre de la RDC, région concernée par une insécurité alimentaire exacerbée notamment par le conflit violent Kamuena Nsapu. Il a empêché à plusieurs paysans de cultiver entre 2016 et 2017, voire jusqu’à 2019 pour les déplacés qui commencent à retourner.


« Pour évacuer un wagon de maïs, il faudra désormais débourser 500 000 FC », explique le journaliste. Le plus surprenant, c’est l’argument développé par le gouverneur de cette province.

La taxe très élevée sert de mesure de « rétorsion » contre les autorités du Kasaï-Central, rapporte Joël Bofengo. Le gouverneur accuse, en effet, son collègue voisin de s’être emparé du « fonds envoyé pour s’occuper des réfugiés revenus d’Angola. »

Une crise de maïs qui s’étend au Kasaï

Pourtant, la région abrite à ce jour une importante population en insécurité alimentaire. Il y aurait en 2019, en RDC, au environ 13 millions de personnes affamées. Une crise attisée notamment par les conflits armés.

Mais depuis plus d’un mois, à cette crise s’ajoute une autre. Le maïs se raréfie sur le marché. D’abord dans le Haut-Katanga qui dépend des importations, notamment de la Zambie voisine.

Puis, la crise a touché Mbujimayi, dans le Kasaï-Oriental. Les prix sont passés du simple au double, voir le triple des mesures, selon les lieux. A cela s’ajoute, en plus, un pont qui vient de se couper à Bukama, vers le grand Kasaï.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Pépinière miombo, verdir les villes

RDC: verdir les villes pour sauver des vies

Le gouvernement de la RDC devrait substantiellement verdir ses villes. C'est pour notamment assurer une bonne santé de la

Lire plus...
L'nsécurité, Lubumbashi

Espaces verts : « le Haut-Katanga n’est pas à vendre »

Depuis un temps, la province du Haut-Katanga connait une série de spoliations d'espaces Verts ou espaces publics. Cette situation

Lire plus...
Bébé singe,

Parc de Virunga: 2 nouvelles naissances dans l’extinction

Depuis 3 jours, deux petits de gorilles crient dans le majestueux parc de Virunga, dans le Nord-est de la

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders