Le FCC inventerait-il des déclarations à la place de Joseph Kabila ?

In Actualités
FCC

Certains internautes expriment leur gêne à voir de plus en plus l’ancien président Joseph Kabila prendre la parole publiquement. Ils aimeraient le voir vraiment se retirer. D’autres, par contre, pensent simplement que sa plate-forme, le FCC, lui ferait dire certaines paroles.

Lundi 20 octobre, un terrible accident tue 30 personnes dans le Kongo-Central, dans le Sud-Ouest de la RDC, à Mbaza Ngungu. Le FCC annonce, à propos, les condoléances de son chef Joseph Kabila. Il « a appris avec consternation la nouvelle, écrit-il sur Twitter. Il présente ses condoléances les plus attristées à SE Felix Tshisekedi, Chef de l’Etat, au peuple congolais et aux familles touchées. » Le message porte la signature de Néhémie Mwilanya, le coordonnateur de la plate-forme.

Joseph Kabila plus bavard qu’avant, via le FCC

C’est cet ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila qui annonce souvent les messages de l’ancien président. Dix jours plus tôt, le 11 octobre précisément, Mwailanya diffusait les condoléances « les plus attristées ainsi que toute sa compassion ». Il réagissait ainsi au crash d’un avion-cargo de la logistique présidentielle qui a coûté la vie à 6 personnes dont des proches de l’actuel chef de l’Etat.

Lire à propos : Kabila, Fayulu, Katumbi et UE sur le crash d’un avion présidentiel

On aussi vu le FCC porter les déclarations de Joseph Kabila le 18 avril à l’occasion du naufrage meurtrier sur le lac Kivu. Il avait déjà annoncé en plus, en juin 2019, que Joseph Kabila avait promis de participer aux plénières du sénat où il est censé siéger comme sénateur à vie. Naturellement, en qualité d’ancien président élu. C’était en juin 2019.

En outre, deux mois environ plus tôt, le 24 avril, la même plate-forme annonçait aussi les félicitations de du sénateur Kabila aux députés et à la présidente de l’assemblée nationale élue. Jeanine Mabunda.

En septembre dernier, tout naturellement, Kabila saluait la mémoire de son homologue français Jacques Chirac décédé en France. Pareil à l’occasion du décès du président zimbabwéen Robert Mugabe. Déclarations annoncées aussi par le FCC sur Twitter.

Les interrogations des internautes

A la fin, certains internautes se demandent si c’est bien Joseph Kabila qui se prend d’une telle envie de parler. Puisque durant près de 18 ans passés au pouvoir, il a paru trop peu bavard, et même taiseux sur certaines questions où il était pourtant attendu. « Depuis un certain, le FCC fait dire à Joseph Kabila des choses qu’il ne dit jamais », fait remarquer Thierry Muteba.

Ironique, un internaute, « Le master T », se demande si l’on devient plus humain lorsqu’on n’est plus dans la peau d’un président.

D’autres, par ailleurs, préfèrent foncer encore plus. Pour rappeler, cette fois, certaines attitudes presque contradictoires de l’ancien président. Des condoléances, « Mais il n’a eu aucune larme pour les 87 fosses communes ! », rappelle cet autre Twitto. Référence faite à l’affaire à 424 fosses communes de Kinshasa. Sépultures des centaines des victimes des répressions des manifestations populaires de 2015 qui réclamaient les élections en 2016.

Même attitude aussi cet autre internaute encore, plus direct : « Nous demandons à l’autorité morale de se reposer. Car il se fait de trop visible. Et n’est pas digne de son rang. Il fut quand-même président de la République et qu’il en conseil aussi à son épouse qui est par ici par là et sa présence nous soule. »

Toutefois, certains autres Congolais saluent, à travers ces messages de l’ancien président, le sentiment de collaboration.

CD


 

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Colonisation belge

Colonisation belge, RDC : Un descendant de Léopold II dit ses regrets

Son image, dans le Congo qui a été durant 30 ans sa propriété privée, a vite fait le passage

Lire plus...
Justice, Devin

Les 3 actions de Célestin Tunda contre l’indépendance de la justice en RDC

En une année et demie, le ministre de la justice Célestin Tunda ya Kasende a un bilan. Seulement, celui

Lire plus...
État d'urgence, RDC

Félix Tshisekedi et l’obligation de rupture

Il ne pouvait en être autrement, pour Félix Tshisekedi, que d'être un président de rupture. En vain il

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders