Lubumbashi : Les bandits armés fêtent la fin de l’année avec les habitants

In Congo profond
Police nationale, bandits armés

Au réveillon de Noël, le 24 décembre à Lubumbashi, les bandits armés ont souhaité fêter avec leurs victimes. A leur manière, naturellement. Un pasteur a eu la vie sauve, grâce à ce que plusieurs s’accordent pour appeler “miracle”. Puisque les cambrioleurs, armés, se sont tirés dessus et ont trépassé.

Après l’épisode de tueries début décembre 2019, qui ont rompu avec une apparente accalmie, ce mois enregistre davantage de cas de banditisme à Lubumbashi.

Fusillade à Kisanga, les bandits armés se tirent dessus

Les plus récents ont eu lieu durant le réveillon de noël. A Kisanga, en périphérie Ouest de la ville, précisément à Kisima, 2 cambrioleurs se sont tiré dessus dans la confusion qui a marqué leur opération. Ils y ont tous perdu la vie.

La même nuit, le 24 décembre, au quartier Hewa Bora au Nord-Est de Lubumbashi, un autre groupe de personnes armées a longtemps tiré à balles réelles. Mais les habitants ont réussi à en maîtriser 4, vers 4 heures du matin. Puis, deux autres ont été maîtrisés à 9 heures du matin, dans le même quartier de la ville.

Lire | Criminalité à Lubumbashi : l’armée et la police décideront à partir des communes

Au total, les services de sécurité ont présentés, le 25 décembre au gouverneur du Haut-Katanga, 24 personnes interpellées au cours des opérations de traque de bandits. Elles portaient des armes à feu, des AK47 notamment, et des outils pour casser des maisons: des burins et marteaux.

Changements à la tête de la police du Haut-Katanga

Par ailleurs, d’autres cambriolages ont eu lieu durant la nuit du 26 décembre. D’abord au quartier Bel-Air, au niveau de La Vallée où, le 27 décembre matin, des tensions ont été signalées. Une fusillade s’y est produite durant plusieurs minutes. Aussi, au Bel-Air Savonnier, les deux dernières nuits ont connu la même agitation, de suite des fusillades, renseignent les habitants.

Vous pourriez aimer lire aussi | Fuyez les ministres, ils vous font tirer dessus!

Enfin, plus au Nord de Lubumbashi, à Kasangiri précisément, les habitants ont signalé les cambriolages dans 12 maisons au cours de la dernière nuit. C’est dans ce contexte que la ville apprend, depuis le 26 décembre, la permutation des responsables de la police. Le général Paulin Kyungu quitte le Haut-Katanga, pour le Sankuru. Son successeur, Karawa De Ngamo, arrive de l’Ituri et va travailler avec 3 nouveaux collaborateurs.

Lire à propos | Haut-Katanga: Karawa de Ngamo remplace Kyungu Banza à la police nationale

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Jeunesse

Formation militaire obligatoire : les réactions des Congolais

Le ministère de la jeunesse a élaboré un projet de loi qui impose une formation militaire à tout jeune

Lire plus...
Mobutu Sese Seko

Mobutu Sese Seko : une histoire s’efface dans l’Équateur

Dans une végétation rebelle de Gbadolite, se meurent de majestueux palais de Mobutu Sese Seko. C'est une histoire du

Lire plus...
Elections, Lubumbashi, G7

Réformes électorales en RDC : un dialogue de trop?

Il y a encore du temps pour tenir les élections en RDC, mais déjà les tractations ont commencé. Au

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders